BFMTV

Sondage: un nouveau record d'impopularité pour Hollande

François Hollande et Manuel Valls sur le perron de l'Elysée

François Hollande et Manuel Valls sur le perron de l'Elysée - AFP

François Hollande et Manuel Valls voient leur cote de popularité atteindre des scores historiquement bas, enregistrant respectivement 12% et 22% d'opinions favorables, dans un nouveau sondage.

Un prime-time pour faire restaurer la confiance? François Hollande et Manuel Valls voient leur cote de popularité atteindre des scores historiquement bas, enregistrant respectivement 12% et 22% d'opinions favorables en novembre, selon un sondage YouGov France/Le Huffington Post/i-Télé, publié jeudi. Avec 12% en novembre, son plus mauvais score depuis son élection, le président de la République perd trois points par rapport à novembre. C'est dans son propre camp (PS et EELV) qu'il perd le plus de points (32% de soutien contre 43%). Plus de huit Français sur dix ont un avis défavorable sur lui (+4 points, à 83%).

La popularité de son Premier ministre chute également, de deux points à 22%. Comme pour François Hollande, Manuel Valls perd surtout des soutiens dans son propre camp (-12 points, à 45%).

Les Français critiquent la lutte contre le chômage

Parmi les réformes de l'exécutif, celle qui est jugée "la plus mauvaise" est la lutte contre le chômage, 76% des sondés la jugeant mauvaise (seuls 13% la jugent bonne, 11% ne savent pas), la réforme des rythmes scolaires (66%, 16%, 18%), l'intervention militaire au Mali (47%, 30%, 11%).

Au contraire, les trois mesures jugées les plus positives sont la création de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (60% des sondés en ont une bonne opinion, 22% une mauvaise, 18% ne savent pas), le rétablissement partiel de la retraite à 60 ans (51%, 31%, 18%) et la loi Duflot sur le logement (50%, 31%, 19%). 

Dans la morosité ambiante, cela a été suffisant pour arracher un sourire numérique... à l'ancienne ministre écologiste:

méthodologie

Le sondage a été réalisé en ligne les 29 et 30 octobre, auprès de 1.004 personnes, selon la méthode des quotas.

S.A. avec AFP