BFMTV

Sondage: la cote de confiance de Macron en forte hausse, Castex déjà populaire

Le Premier ministre Jean Castex et le président Emmanuel Macron, le 14 juillet 2020 à Paris

Le Premier ministre Jean Castex et le président Emmanuel Macron, le 14 juillet 2020 à Paris - Ludovic Marin

Avec 50% d'opinions positives, le chef de l'Etat retrouve son niveau du mois de mars, au début de la crise sanitaire. Jean Castex le devance de six points de pourcentage.

La cote d'Emmanuel Macron est en forte hausse (+6) sur un mois et Jean Castex obtient la confiance d'une nette majorité de Français (56%) quelques semaines après son arrivée à Matignon, selon un sondage Harris Interactive-Epoka diffusé ce mercredi.

Avec 50% d'opinions positives, le chef de l'Etat retrouve son niveau du mois de mars (51%), au tout début de la crise du Covid-19 en France.

Emmanuel Macron progresse auprès de l'ensemble des catégories d'âge, à l'exception des moins de 35 ans (-3) auprès desquels il reste toutefois nettement majoritaire (56% d'opinions favorables).

Jean Castex devance Edouard Philippe

Pour sa première apparition dans ce baromètre pour LCI, Jean Castex se hisse cinq points au-dessus de son prédécesseur Edouard Philippe, crédité de 51% en juin.

Le Premier ministre obtient la confiance d'une majorité de Français interrogés dans toutes les classes d'âge, de 52% chez les moins de 35 ans à 63% chez les 65 ans et plus.

Forte hausse également (+7) de la confiance dans les membres du gouvernement, au lendemain du remaniement, avec 36% d'opinions positives.

Jean-Yves Le Drian, ministre le plus populaire

Jean-Yves Le Drian (52%, +7) reste celui en qui les Français ont le plus confiance, devant la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot (51%), Olivier Véran (49%, +9) et Bruno Le Maire (49%, +7).

Enfin, Edouard Philippe (50%, -1) s'installe en tête du classement des autres personnalités politiques, devant Nicolas Hulot, stable à 42%.

Enquête réalisée en ligne du 21 au 23 juillet auprès de 960 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

F.B. avec AFP