BFMTV

SONDAGE BFMTV - Crise économique: 39% des actifs s’inquiètent pour leur emploi

Un guichet Pôle Emploi.

Un guichet Pôle Emploi. - Pascal Guyot - AFP

L'inquiétude au sujet de la propagation du coronavirus recule au sein de la population, mais celle vis-à-vis de la situation économique grandit.

C'est un enseignement important tiré du sondage hebdomadaire réalisé par Elabe pour BFMTV: les Français s'inquiétent désormais davantage pour la situation économique que pour la situation sanitaire actuelle.

Selon cette enquête, ils sont 86% à se déclarer très inquiets pour la situation économique:

"Cette inquiétude est extrêmement forte quelle que soit la catégorie socio-professionnelle des répondants", analyse l'institut de sondage.

42% des personnes interrogées ont répondu s'inquiéter du niveau de la dette publique.

Quant au fait de travailler plus pour aider la reprise économique du pays, proposition formulée par certaines personnalités, 33% des Français s'y disent favorables, et 67% s'y opposent, dont 37% se disant "très opposés".

Clivage public - privé

Au niveau individuel, 56% des Français indiquent s'inquiéter pour leur situation financière et 39% des sondés actifs se disent soucieux quant à leur emploi. Il apparaît que les salariés du secteur privé sont davantage en proie à ce sentiment que ceux du secteurs public. Ils sont, selon cette enquête, 58% à s'être déclarés inquiets, contre 42% des sondés du secteur public.

Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020.
Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020. © Elabe pour BFMTV

Sur la situation sanitaire, 67% des personnes interrogées se disent inquiètes de la propagation du Covid-19. Il s'agit d'une baisse de 8 points en une semaine, et de 11 points sur les deux dernières semaines.

40% des sondés ont confiance en l'exécutif pour lutter contre l'épidémie

Concernant l'opinion des Français au sujet de l'exécutif dans la gestion de la crise sanitaire, 40% des personnes interrogées répondent lui faire confiance pour lutter efficacement contre l'épidémie.

Au sujet de l'approvisionnement en masques FFP2 et masques chirurgicaux, seules 17% des personnes interrogées ont jugé que l'exécutif avait bien géré ce point. Au sujet des tests de dépistage, ils sont 22%.

Sur le déconfinement, 48% des sondés jugent positivement sa préparation. Une augmentation notable, puisqu'ils étaient 33% le 5 mai dernier.

Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020.
Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020. © Elabe pour BFMTV

Opinion partagée sur les bars et restaurants

Dans le cadre du déconfinement progressif de la population, qui a commencé le 11 mai, les bars et restaurants restent toujours fermés au public. 44% des Français interrogés pour les besoins de l'enquête d'opinion indiquent se déclarer favorables à leur ouverture dans tous les départements et 42% se disent pour mais uniquement dans les départements classés en "vert" sur la carte du déconfinement. A contrario, ils sont 14% à estimer qu'ils devraient encore rester fermés plusieurs semaines, partout.

Une différence s'observe entre les départements classés "rouge" et "vert". Ainsi, les habitants des départements en rouge seraient davantage enclin, à 53%, à soutenir l'ouverture des cafés et restaurants dans tous les départements, alors que les habitants des départements "vert" sont 50% à se dire favorables à la réouverture de ces établissements dans leurs départements.

Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020.
Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020. © ELabe pour BFMTV

Le sondage Elabe a également porté sur les multiples entretiens qu'a accordé Emmanuel Macron à des personnalités clivantes au cours de la crise sanitaire, comme le professeur Didier Raoult, qui soutient le remède controversé de l'hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19, le polémiste Eric Zemmour, l'humoriste Jean-Marie Bigard ou encore l'homme politique souverainiste Philippe de Villiers.

Les Français se révèlent assez partagés sur ces entretiens: 46% des sondés ont répondu positivement à l'affirmation selon laquelle "le président de la République sort de son rôle, en temps de crise il devrait avoir d'autres priorités". A l'inverse, ils sont 53% à juger Macron "dans son rôle".

"Mais plus généralement, 57% des Français considèrent qu’Emmanuel Macron cherche avant tout à faire des coups de communication", note Elabe.
Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020.
Sondage Elabe pour BFMTV du 27 mai 2020. © Elabe pour BFMTV

* Le sondage a été réalisé par Elabe pour BFMTV selon la méthode des quotas, sur un échantillon représentatif de la population française de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus. Elles ont été interrogées par internet les 26 et 27 mai 2020.

Clarisse Martin