BFMTV

Ricol : « 1 milliard de bonus, pourquoi pas... »

-

- - -

Grâce à ses bons résultats, la BNP Paribas pourrait distribuer 1 milliard d'euros de bonus à ses traders. Une bonne nouvelle, selon René Ricol, médiateur du crédit, qui cependant « exige la transparence ».

Selon le journal Libération, la BNP Paribas pourrait distribuer 1 milliard d'euros de bonus à ses traders début 2010. La raison : la banque a récemment réalisé des performances record [un bénéfice en hausse de 6% sur le premier semestre 2009], alors qu'en février elle recevait 5 milliards d'euros d'aide de l'Etat et s'engageait à encadrer les bonus.

« Tant mieux si nos banques ont de bons résultats »

Des résultats dont se réjouit René Ricol, le médiateur du crédit : « on ne peut que se féliciter d'avoir des banques qui renouent avec les bénéfices. On ne peut que se féliciter d'avoir de bons résultats de la Société Générale - bien qu'ils aient eu une petite baisse -, de bons résultats de BNP, de bons résultats des banques françaises. Parce que si elles avaient de mauvais résultats, ça voudrait dire qu'il faudrait qu'on se prépare à remettre de l'argent. Donc le fait qu'elles renouent avec les bénéfices, c'est plutôt bon signe.
La question maintenant, c'est : que vont-elles faire de ces bénéfices ? Vont-elles continuer dans les errements du passé ? Ses bénéfices vont-ils être tout pour l'actionnaire ? Ou tout pour la reprise économique ? »

« Exiger la transparence »

La BNP Paribas est la première banque française à reprendre cette pratique des gros bonus, récemment qualifiée de « honte absolue » par la ministre de l'Economie, Christine Lagarde. Mais René Ricol semble convaincu que les banques ont vraiment tiré les conséquences de la crise financière : « Je ne crois pas qu'on ait raté le coche, parce que quand je vois les différents ordres du jour des différents G20 qui se tiennent, on voit bien qu'on va vers une nouvelle régulation. Hier encore, je recevais des gens représentant les « hedge funds » [ndlr, fonds d'investissement non cotés à vocation spéculative et risqués, recherchant des rentabilités élevées] et je peux vous dire que ça secoue de partout, parce que la nouvelle régulation se met en place, et pour tout le monde. Et la vraie question qu'on doit se poser, c'est : 1 milliard de bonus, pourquoi pas, à la condition qu'on ait la transparence. On doit exiger la transparence pour savoir si on a bien mis un terme aux errements et aux rémunérations excessives, qui poussent à des prises de risques excessives, toujours. »

La BNP Paribas reconnait l'existence de cette enveloppe d'un milliard d'euros, et dans La Tribune ce matin, son PDG Baudouin Prot, assure que la banque respecte scrupuleusement les recommandations du G20.

La rédaction-Bourdin & Co