BFMTV

Régionales: Lagarde accuse Cambadélis de faire monter le FN

Invité de BFM Politique ce dimanche soir, Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI et député-maire de Drancy en Seine-Saint-Denis, s'est dit "révolté" par l'attitude de son homologue au sein du Parti socialiste, qu'il accuse de jouer à un jeu dangereux avec le Front national.

Invité de BFM Politique ce dimanche, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a repris à son compte les mots du Premier ministre Manuel Valls qui évoque "un drame" si le Front national venait aux responsabilités dans une, deux, voire trois régions lors des élections de décembre.

Un sondage Odoxa pour BFMTV et Le Parisien que nous avons dévoilé ce dimanche, estime en effet que le FN - donné favori en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en avance d'une courte tête en Provence-Alpes-Côte-d'Azur - est désormais en mesure de menacer la liste des Républicains, de l'UDI et du Modem conduite par Philippe Richert en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

"Je pense que ce serait un drame pour la région concernée", a expliqué Jean-Christophe Lagarde sur le plateau d'Apolline de Malherbe. "Si l’extrême droite gagne dans ces régions, c’est les petites gens qui paieront les pots cassés", a-t-il estimé.

Il se dit "révolté" par l'attitude de Cambadélis

Jean-Christophe Lagarde a par ailleurs accusé le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis de jouer un jeu "dangereux" pour faire montrer le FN. "Monsieur Cambadélis joue un jeu extrêmement dangereux qui fait tout pour faire monter le FN", a lancé le centriste.

"Je suis révolté par l'attitude de Monsieur Cambadélis. Il a donné des leçons de républicanisme à tout le monde pendant des années. Il a dit il y a pas très longtemps que finalement, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, que finalement, en Paca, il pourrait accepter que Madame Le Pen soit élue. Monsieur Cambadélis trace un signe égal entre Madame Le Pen et Xavier Bertrand."

"Quand il fait cela en réalité, il est en train d'espérer la victoire de Madame Le Pen. Je pense même qu'il la construit", a-t-il dénoncé. Jean-Christophe Lagarde a encore dit se demander s'il n'y avait pas au PS un "calcul politique cynique et indigne, espérant la victoire" du FN.

Il se dit "révolté" par l'attitude de Cambadélis

Jean-Christophe Lagarde a par ailleurs accusé un autre Jean-Christophe, Cambadélis, le premier secrétaire du PS, de jouer un jeu "dangereux" pour faire montrer le FN.

"Monsieur Cambadélis joue un jeu extrêmement dangereux qui fait tout pour faire monter le FN", a lancé le centriste.

"Je suis révolté par l'attitude de monsieur Cambadélis. Il a dit il y a pas très longtemps que finalement dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Paca, il pourrait accepter que Madame Le Pen soit élue". "Quand il fait cela en réalité, il est en train d'espérer la victoire de Madame Le Pen. Je pense même qu'il la construit et qu'il y a un vrai débat au sein du parti socialiste en ce moment", a-t-il encore dénoncé.
V.R.