BFMTV

Propos "complotistes": Mélenchon dénonce "une odieuse manipulation" et renouvelle sa "compassion" aux victimes

Le chef de file de La France insoumise s'est exprimé ce lundi après-midi pour évoquer la vidéo d'un YouTubeur dénommé "Papacito" simulant le meurtre d'un électeur LFI.

Dans une conférence de presse diffusée sur YouTube ce lundi après-midi, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le fait qu'"un appel au meurtre ait été lancé sur YouTube contre les électeurs insoumis" dans une vidéo mise en ligne dimanche par un vidéaste dénommé Papacito.

"Je mets en garde contre le fait que cette vidéo ait paru en fin de journée dimanche, alors même que commençait à s'orchestrer une odieuse manipulation de mes propos, à propos des attentats qui ont eu lieu au cours des précédentes élections, et à propos desquels je veux renouveler à cet instant comme je l'ai fait à beaucoup d'autres dans le passé et encore au mois de décembre dernier, renouveler l'expression de ma compassion pour les victimes et les familles des victimes", a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

"Bien sûr, c'est un tout autre registre dans lequel se situe cet appel au meurtre, mais je crois que tous nous devons faire l'effort de faire redescendre le niveau de violence verbale et en images, qui règne dorénavant à l'initiative de groupes dont le danger n'est plus à signaler alors même qu'il est souvent bien méconnu", a repris le député des Bouches-du-Rhône, citant ensuite des articles de presse faisant état de projets d'attentats déjoués attribués à l'ultradroite.

Vive polémique

Jean-Luc Mélenchon est empêtré dans une vive polémique depuis ce dimanche. Le chef de file de LFI est accusé d'avoir tenu des propos "indécents" voire "complotistes" lors de l'émission politique dominicale de France Inter.

"Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Ca a été Merah en 2012 (auteur jihadiste des tueries de Toulouse et de Montauban, notamment dans une école juive), ça a été l'attentat la dernière semaine sur les Champs-Élysées (en 2017, un jihadiste assassine le policier Xavier Jugelé). Avant on avait eu Papy Voise (Paul Voise, un retraité agressé chez lui à Orléans en avril 2002), dont plus personne n'a jamais entendu parler après. Tout ça, c'est écrit d'avance", a déclaré le chef des Insoumis dans l'émission Questions politiques de France Inter, Le Monde et France Info.
Clarisse Martin Journaliste BFMTV