BFMTV

Yann Galut "n'a absolument pas peur d'être exclu du parti" socialiste

Yann Galut depuis l'Assemblée nationale sur BFMTV le 12 mai 2016.

Yann Galut depuis l'Assemblée nationale sur BFMTV le 12 mai 2016. - BFMTV

Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, a saisi jeudi la Haute Autorité éthique du parti pour décider du sort des "24 députés socialistes" signataires de la motion de censure de gauche, qui a échoué de peu. Yann Galut, député du Cher, fait partie de la liste et a livré son sentiment à BFMTV.

"Je n'ai absolument pas peur d'être exclu du parti puisque jusqu'à maintenant le parti socialiste ne s'est toujours pas prononcé sur la loi El Khomri. A aucun moment Jean-Christophe Cambadélis n'a fait voter le bureau national ou le conseil national et encore moins les militants sur cette loi", a-t-il déclaré. "Je fais le pari que si Jean-Christophe Cambadélis avait fait voter les instances nationales ou les militants notre position aurait été majoritaire", a-t-il ajouté.

Il a tenu également à rappeler que le parti socialiste avait par le passé condamné le 49.3 à de nombreuses reprises. Yann Galut a aussi avancé que l'instance qui avait été saisie n'était pas compétente pour traiter le cas des parlementaires. "Cela est réservé au conseil national. On voit bien que Jean-Christophe Cambadélis doit être embêté par la pression des Vallsistes au sein du PS qui essaient de prendre le parti socialiste parce qu'ils se rendent compte qu'ils ont échoué dernièrement", a-t-il lâché. Le député du Cher espère que le débat pourra reprendre et qu'il n'y aura pas un usage du 49.3 en deuxième lecture.

E. M.