BFMTV

Un mégot jeté, une amende de 68 euros: Paris teste la verbalisation

Un mégot jeté est désormais pénalisé d'une amende de 68 euros, dès ce jeudi à Paris.

Un mégot jeté est désormais pénalisé d'une amende de 68 euros, dès ce jeudi à Paris. - AFP

Après un mois de sensibilisation, l'amende de 68 euros pour quiconque jettera un mégot de cigarette sur la voie publique à Paris est désormais une réalité. Explications.

C'est une mesure qui pourrait bien faire réfléchir les fumeurs un peu trop pressés de trouver un cendrier. Annoncée en avril dernier, l'amende 68 euros pénalisant quiconque jetant un mégot de cigarette sur la voie publique est désormais une réalité à Paris, la verbalisation débutant dès ce jeudi.

L'opération, qui vise à lutter contre les incivilités dans les rues de la capitale, ne concerne pas que les accrocs au tabac: quiconque jettera n'importe quel autre détritus ou déchet, tel que des chewing-gum, sur l'espace public sera sanctionné de la même manière. "Paris n’est pas une ville salle, c’est une ville salie", a commenté Mao Peninou, adjoint à la maire de Paris, Anne Hidalgo, chargé de la propreté.

"Cette verbalisation vise à responsabiliser les Parisiens et les visiteurs pour qu’ils deviennent aussi les acteurs de la propreté de leur ville", a-t-il également ajouté.

Des faux PV distribués depuis un mois

Pour sensibiliser les habitants de Paris et les touristes à ce durcissement de ton, plusieurs verbalisateurs employés par la Ville ont distribué, depuis un mois, des faux PV aux contrevenants. Dans la même veine, une véritable brigade anti-incivilité était en cours de formation, début septembre, toujours selon les explications de Mao Peninou, qui s'exprimait alors dans les colonnes du Parisien. Objectif? "Avoir une force de frappe plus importante" contre ceux qui se rendent coupables d'incivilités.

Un appel lancé aux entreprises et cafés

Pour gagner cette bataille, la mairie, qui a multiplié les campagnes de sensibilisation depuis des années, a également réalisé un appel à l'aide aux entreprises, restaurants et aux cafés.

"Il n’y a pas de fatalité, les solutions existent et doivent être mises en œuvre: installation de cendriers mobiles devant les bâtiments, pose de cendriers sur les tables dans les espaces extérieurs où fumer est autorisé ou encore équipement en cendriers de poche", a encore détaillé l'adjoint à la mairie de Paris.

350 tonnes de mégots, 30.000 éteignoirs...

Chaque année, rappelle la Ville de Paris, ce sont près de 350 tonnes de mégots qui sont ramassés par les agents d'entretien de la capitale. Pour inciter les citoyens à mieux se comporter, 30.000 nouvelles corbeilles comportant chacune des éteignoirs ont récemment été installés. Soit l'une tous les 100 mètres.

Jé. M.