BFMTV

Qui sont les 4 candidats à la tête du PS?

Les quatre candidats briguant la tête du Parti socialiste.

Les quatre candidats briguant la tête du Parti socialiste. - AFP

Stéphane Le Foll, Olivier Faure, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel, tous candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste, débattent ce mercredi soir.

Dernière ligne droite dans la campagne pour le poste de premier secrétaire du PS: les quatre candidats s'affronteront ce mercredi soir sur LCI et RTL. L'objectif est double: convaincre les militants de venir voter les 15 et 29 mars, et montrer aux Français que le PS est toujours vivant. D'après un sondage Harris Interactive paru ce mardi, 77% des Français ont une image mauvaise ou très mauvaise du Parti socialiste. 

Les députés Stéphane Le Foll, 58 ans, Olivier Faure, 49 ans, Luc Carvounas, 46 ans, et le député européen Emmanuel Maurel, 44 ans, débattront de 21 heures à 22 heures 30 autour de trois thèmes: l'exercice du pouvoir (il sera notamment question du bilan de François Hollande et des alliances que peut nouer le PS), les enjeux écologiques, économiques et sociaux, et enfin l'Europe et la mondialisation.

Invités par LCI à se livrer à un exercice similaire avant l'élection en décembre de leur président Laurent Wauquiez, Les Républicains avaient refusé.

Des candidats peu connus des Français

Outre l'ancien ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, Olivier Faure, qui part favori, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel restent largement inconnus des Français à quelques jours du premier tour du scrutin. L'enjeu pour les quatre candidats et de "montrer aux Français que le PS est là, qu'il se refonde", explique le coordinateur du PS, Rachid Temal, qui a assuré la direction intérimaire du parti après les désastres électoraux du printemps.

Alors que la campagne a été ponctuée de quelques prises à partie parfois violentes, les quatre hommes assurent vouloir débattre "sur le fond", loin de toute "attaque personnelle". "Personne n'a intérêt à ce que ça se passe mal. Il y aura un vote le 15 mars, un autre le 29 mars. Le rassemblement sera nécessaire", tranche Rachid Temal. Le coordinateur du PS espère 30.000 votants le 15 mars. 

C.V. avec AFP