BFMTV

Olivier Faure, candidat pour conduire le "bus socialiste" et "dépasser les clivages"

Olivier Faure le 24 octobre 2017 à l'Assemblée nationale

Olivier Faure le 24 octobre 2017 à l'Assemblée nationale - Eric Feferberg-AFP

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, a affirmé ce samedi à Paris vouloir "dépasser les clivages obsolètes" au sein du Parti socialiste, le comparant à un "bus" où, aujourd'hui, "trois conducteurs se disputent le volant". Pour Olivier Faure, officiellement candidat au poste de premier secrétaire, "le parti socialiste s'est d'abord usé de ses propres comportements".

"Je prends une métaphore pour me faire comprendre. Les Français, ils veulent savoir dans quel bus ils montent à chaque élection. Dans le bus socialiste, quand ils regardent par la fenêtre, ils voient trois conducteurs qui se disputent le volant. Ils voient quatre copilotes qui ont chacun une direction et donc ils se disent: 'je ne mets pas mes enfants dans ce camion-là, dans ce bus-là'. Et on peut les comprendre."

"Dépasser des clivages obsolètes"

"Il faut maintenant s'organiser différemment et dépasser des clivages obsolètes, faire en sorte que nous puissions retrouver le sens de la convivialité, de la fraternité, tout simplement le goût de militer ensemble et puis arriver à des convergences nouvelles", a-t-il poursuivi devant la presse à l'issue d'un conseil national du PS.

Souhaitant "renouer avec les Français", Olivier Faure a indiqué vouloir mettre en place s'il est élu, "toute une série de chantiers" qui permettront de définir les positions du PS sur différents thèmes à l'issue d'un "dialogue" avec "la société civile et avec les Français".

C.H.A. avec AFP