BFMTV

Najat Vallaud-Belkacem renonce à briguer la tête du PS

Najat Vallaud-Belkacem, le 8 septembre 2016.

Najat Vallaud-Belkacem, le 8 septembre 2016. - Miguel Medina - AFP

L'ancienne ministre, un temps pressentie pour être candidate au poste de première secrétaire du PS, annonce ce mercredi dans L'Obs qu'elle se lance dans une nouvelle vie, loin de la politique.

Najat Vallaud-Belkacem ne sera pas candidate à la tête du PS. Pressée pendant un temps de se présenter pour le prochain congrès du Parti socialiste, l'ancienne ministre a finalement décidé de jeter l'éponge.

Dans L'Obs daté du 4 janvier, elle explique mener une nouvelle vie, où elle se "concentre sur [elle]-même, sur les [s]iens, sur d'autres projets que des projets politiques." "J'ai toujours en moi autant d'engagement qu'auparavant. Mais depuis plusieurs mois, je ressens le besoin de l'exprimer autrement", explique-t-elle.

Luc Carvounas "comprend sincèrement"

C'est en donnant la parole à des chercheurs que Najat Vallaud-Belkacem va exprimer cet engagement: elle s'apprête à diriger une collection d'essais chez l'éditeur Fayard, consacrée aux batailles culturelles du progressisme. Loin de la politique, donc.

"Je sais que cela peut paraître étrange de ne pas céder à l'amicale pression de ses amis (…) mais je veux vraiment réfléchir, travailler et comprendre d'autres mondes que le seul monde politique. Je n'ai d'ailleurs jamais voulu d'une vie réduite à la politique."

Dans la bataille qui s'annonce avant le congrès du PS en avril, cette annonce est une bonne nouvelle pour Luc Carvounas, pour l'instant unique candidat à la tête du PS. Ce dernier, joint par BFMTV.com, dit "sincèrement comprendre son choix. Certains parlaient plus qu'elle" d'une possible candidature. Il réitère toutefois son appel: "On aura besoin d'elle si elle le veut pour les élections européennes". En décembre dernier, Luc Carvounas lui avait proposé publiquement la tête de liste du PS aux européennes s'il était élu au congrès. Mais Najat Vallaud-Belkacem semble avoir bel et bien pris le large.

Ariane Kujawski