BFMTV

La lettre de Benoît Hamon aux Français pour 2017

Benoit Hamon, invité de Ruth Elkrief

Benoit Hamon, invité de Ruth Elkrief - BFMTV

Dans une lettre aux Français, Benoît Hamon explique les raisons de sa candidature à la primaire et promet l’instauration d’une VIème République, qui remettra les citoyens au centre de la démocratie.

INFO BFMTV - "La France est une République peuplée de citoyens devenus invisibles”. Le 16 août dernier, Benoît Hamon se déclarait candidat à l’élection présidentielle de 2017 et annonçait sa participation à la primaire de la gauche. Dans une lettre aux Français à laquelle BFMTV a eu accès, l’ancien ministre de l’Education nationale explique en détail les raisons qui l’y ont poussé.

“La France était en crise en 2012, elle l’est davantage en 2016. La lucidité nous impose d’admettre qu’aux crises écologiques, économiques et sociales s’ajoute aujourd’hui une crise de sens pour une République défaillante à tenir sa promesse d’égalité”, expose-t-il.

Il entend remettre les Français au centre du projet politique, et souhaite pour cela mettre fin à “une démocratie intermittente qui donne à un Président tout puissant le droit de faire ce qu’il veut”. “Je crois en une VIème République”, écrit-il.

Une VIème République "métissée"

Le député des Yvelines, qui veut une "République métissée" fondée sur l'égalité et la laïcité, estime qu'il ne faut pas céder "aux appétits à court terme du capitalisme financier".

Il entend relancer le progrès social en France, notamment en bâtissant un pays qui "promeut l'égalité réelle" à l'école, pour permettre à chaque futur citoyen de réussir et ainsi éviter d'avoir une "sélection exclusive des élites".

Benoît Hamon, qui ne se présente pas en "homme providentiel", appelle les Français à "prendre leur destin en main".

"Je vous promets de faire renaître l'espérance même fragile d'une lutte sans merci contre toutes les forces qui ont stoppé la marche du progrès", conclut-il.

Benoît Hamon sera en meeting ce week-end à Saint-Denis et tiendra son discours de rentrée demain midi. L'occasion de confirmer sa position.

dossier :

Benoît Hamon

F. H. avec Thomas Soulié