BFMTV

Hidalgo: "Un retournement économique? Non, un frémissement"

Anne Hidalgo était l'invitée de Ruth Elkrief sur BFMTV lundi soir.

Anne Hidalgo était l'invitée de Ruth Elkrief sur BFMTV lundi soir. - -

La maire PS de Paris s'est exprimée sur BFMTV sur la politique menée par François Hollande et Manuel Valls. Si elle reconnaît un "frémissement" dans l'économie, elle met en garde contre une politique centrée sur la réduction des déficits.

Le "retournement économique" annoncé par François Hollande est-il vraiment là? Anne Hidalgo semble en douter. Invitée de BFMTV lundi soir, la maire socialiste de Paris a corrigé: "Je n'appellerais pas ça un retournement, mais on sent un frémissement dans plusieurs secteurs de l'économie".

L'élue préconise donc de "les accompagner, ces frémissements. Il ne faut pas les casser, mais s'appuyer dessus pour en faire des atouts pour la croissance".

"J'ai confiance en Manuel Valls, mais..."

Dans sa cible, le pacte de responsabilité voulu par François Hollande. "Une partie du pacte donne confiance aux entreprises, et c'est important. Mais attention", met en garde Anne Hidalgo. "Le fait de baisser des dotations aux collectivités, et d'entamer leur capacité à investir, peut être contre-productif par rapport à ce frémissement de l'économie. Ce pacte est plutôt une politique d'accompagnement économique, et je m'en inquiète".

Le discours de Manuel Valls ne semble pas séduire la nouvelle maire de Paris. "J'ai confiance en Manuel Valls, mais je m'inquiète d'une politique qui centrerait l'essentiel de son analyse sur un discours de nature budgétaire", affirme Anne Hidalgo.

Si elle avait été députée, l'élue le reconnaît: elle n'aurait pas forcément voté pour le plan d'économies soutenu par le Premier ministre. "Bien sûr que je n'aurais pas voté contre", lance-t-elle. Mais entre le vote et l'abstention, elle ne précise pas le choix qui aurait pu être le sien.

A. K.