BFMTV

Désir souhaite l'extension de la PMA cette année

-

- - -

Pour Harlem Désir, l’important n’est pas de savoir dans quel texte l’extension de l'accès à la PMA sera votée mais qu’elle le soit "cette année".

Harlem Désir, numéro un du PS, a jugé lundi qu'il revenait aux députés de décider dans quel texte inclure une extension de l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA), l'essentiel étant à ses yeux qu'elle entre en vigueur "cette année".

Le premier secrétaire du Parti socialiste était interrogé par BFMTV-RMC sur l'éventuel retrait d'un amendement PMA au projet de réforme instaurant le mariage homosexuel, alors que les députés PS ont voté en décembre le principe d'un tel amendement.

"Il y aura cette année le droit à la PMA"

"La position du PS, c'est l'adoption du droit à la PMA pour tous les couples", a déclaré Harlem Désir. Le texte sur le mariage homosexuel, "c'est une réforme du code civil. Ce texte (PMA) c'est une réforme du code de la santé", a-t-il observé.

"L'important c'est, que cette année, soit adoptée cette extension de ce droit. A titre personnel, ce qui m'importe c'est que ce progrès entre dans la réalité de la législation en France", a insisté l'eurodéputé.

"Il y aura cette année le droit à la PMA, que ce soit adopté par un amendement dans le texte sur le droit au mariage ou le droit à la famille". "La décision va être prise par les parlementaires, il faut respecter leur droit", a-t-il plaidé.

E. M. avec AFP