BFMTV

Code du travail: le socialiste Boris Vallaud ne manifestera pas contre la réforme

Le député PS des Landes Boris Vallaud lors de la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse, le 27 août 2017

Le député PS des Landes Boris Vallaud lors de la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse, le 27 août 2017 - ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Alors que le bureau national du Parti socialiste doit s'exprimer demain sur sa participation à la mobilisation du 12 septembre, le porte-parole du groupe parlementaire Nouvelle gauche a d'ores et déjà annoncé qu'il ne manifestera pas lors de ce rassemblement organisé par la CGT.

Le député PS des Landes Boris Vallaud a annoncé dimanche qu'il n'irait pas manifester contre les ordonnances réformant le code du travail, pas plus le 12 septembre à l'initiative de la CGT que le 23 septembre à l'initiative de La France insoumise.

"Le 12 septembre c'est une manifestation syndicale qui n'est pas unitaire, le 23 septembre c'est une manifestation d'un parti politique qui n'est pas le mien", a souligné le porte-parole du groupe parlementaire Nouvelle gauche, lors du Grand Rendez-Vous, organisé par Europe 1, Les Echos et CNews. "Je n'irai pas", a-t-il dit.

Les socialistes divisés sur la réforme du code du travail

Pour autant, Boris Vallaud a souligné que sa position ne préjugeait pas de la décision du PS sur ces mobilisations, qui doit être fixée lundi, alors que les responsables du parti sont divisés sur cette question.

"Le bureau national du PS prendra la position du PS, moi je suis le porte-parole du groupe Nouvelle Gauche (à l'Assemblée nationale), et à ce titre le travail des parlementaires va se poursuivre, avec détermination, avec énergie", a-t-il assuré. "Je suis un parlementaire qui a un travail de parlementaire à faire, il y a une loi de ratification (des ordonnances) et je serai au Parlement", a-t-il encore déclaré.

Le numéro deux du parti Rachid Temal a rappelé que la décision sur les actions du PS, "dont la question du 12 septembre", sera prise "lundi au bureau national". De son côté le Mouvement des jeunes socialistes a annoncé samedi que son bureau national avait décidé "à l'unanimité" de manifester le 12 septembre, selon son président, Benjamin Lucas, qui a appelé à "faire entendre la voix de notre génération et des socialistes".

Me.R. avec AFP