BFMTV

35 heures: une "franche" explication entre Cambadélis et Macron la semaine prochaine

Jean-Christophe Cambadélis rencontrera Emmanuel Macron la semaine prochaine après les propos du ministre sur le temps de travail.

Jean-Christophe Cambadélis rencontrera Emmanuel Macron la semaine prochaine après les propos du ministre sur le temps de travail. - Thomas Samson - AFP

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a assuré vendredi à La Rochelle qu'il aurait "en début de semaine" une "franche" explication avec le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, après ses propos sur la gauche et le temps de travail.

"Puisque Macron ne veut pas aller à Lagardère, Lagardère ira à lui. Donc je rencontrerai Emmanuel Macron en début de semaine et nous aurons une explication amicale, franche et déterminante sur un certain nombre de sujets. L'incident est clos", a affirmé Jean-Christophe Cambadélis, interrogé par la presse avant l'ouverture de l'Université d'été de sa formation.

Le ministre de l'Economie, qui n'a pas sa carte du PS, a déclenché l'ire d'une partie de son camp en affirmant jeudi devant le patronat que le PS avait pu avoir de "fausses idées" en croyant par exemple que "la France pourrait aller mieux, en travaillant moins".

Manuel Valls a réagi vivement vendredi en affirmant qu'il n'y aurait pas de "remise en cause du temps légal de travail et des 35 heures", ajoutant que les "petites phrases" faisaient "mal à la vie publique". "Le Premier ministre a mis les pendules à l'heure", a commenté Jean-Christophe Cambadélis. Soucieux de ne pas alimenter la polémique, le premier secrétaire a appelé les socialistes à rester "calmes, sereins" et à ne pas tomber "dans tous les pièges". Jean-Christophe Cambadélis a indiqué qu'il avait invité Emmanuel Macron à venir à La Rochelle, mais qu'il n'y avait pas eu de suite.

la rédaction avec AFP