BFMTV

Violences contre les députés: l'Assemblée nationale va rembourser toutes les dégradations

L'hémicycle de l'Assemblée nationale, à Paris

L'hémicycle de l'Assemblée nationale, à Paris - Jacques Demarthon - AFP

Selon une information du Parisien, le palais Bourbon prendra en charge les réparations des domiciles et/ou véhicules des élus vandalisés ces derniers mois.

Les députés peuvent compter sur leur Chambre. D'après une information révélée par Le Parisien, les questeurs de l'Assemblée nationale ont décidé d'autoriser le dédommagement des parlementaires qui ont vu leur domicile ou leur véhicule dégradés ces derniers mois. 

Dès l'automne 2017, le palais Bourbon avait mis en place un système de remboursement de frais pour les permanences vandalisées, en cas de refus des assurances d'avancer l'argent. Mais au vu de la recrudescence d'intimidations et d'actes violents visant les parlementaires ces derniers mois, les trois questeurs de la Chambre basse ont étendu le champ des dédommagements possibles.

Depuis le mois de novembre, plusieurs députés (souvent issus de la majorité) ont été agressés ou menacés de mort. Certains responsables de ces agressions (affiliés ou non aux gilets jaunes) sont allés jusqu'à se rendre au domicile des élus. Récemment, le 8 février, la résidence bretonne du président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a été la cible d'un incendie criminel. L'enquête est en cours

Jules Pecnard