BFMTV

Les députés pourraient voir leur allocation obsèques restreinte

L'indemnité a représenté 573.000 euros en 2017.

L'indemnité a représenté 573.000 euros en 2017. - AFP

Les députés bénéficient d'une allocation pouvant atteindre 18.000 euros afin de couvrir une partie de leurs frais d'obsèques. Cette prise en charge profite également aux conjoints ou enfants des élus, et ce même après qu'ils ont quitté leur siège.

Nouvelle opération transparence pour le monde politique? L'Assemblée nationale aurait décidé mercredi de restreindre l'allocation allouée aux députés pour couvrir leurs frais d'obsèques, indique France Inter. Cette prise en charge pouvait, jusqu'alors, atteindre 18.000 euros et bénéficiaient aux conjoints et aux enfants des élus. Et ce même après qu'ils ont quitté leur poste au Palais-Bourbon.

"Les députés sont obligatoirement affiliés au fonds de sécurité sociale de l’Assemblée nationale (...) Ce fonds fournit des prestations maladie et maternité en nature et attribue un capital (ou des allocations) en cas de décès", est-il écrit sur le site de l'Assemblée. En 2017, le versement de ces indemnités obsèques, l'un des avantages prévus par le Parlement, a représenté 573.000 euros, précise la radio. 

400.000 euros d'économie

En 2017, le coût moyen d'une inhumation en France s'élevait à 3.350 euros. Afin de réaliser des économies, l'Assemblée nationale s'est inspirée du fonctionnement du Parlement européen. Les députés devraient désormais bénéficier d'un forfait égal à un montant de 2.350 euros. Les anciens élus de l'hémicycle, leur conjoint et leurs enfants, en seront toujours bénéficiaires.

Avec cette mesure, les questeurs de l'Assemblée, chargés des services financiers et administratifs du Palais-Bourbon, à l'origine de cette proposition, espère faire une économie représentative de 400.000 euros.

J.C.