BFMTV

NKM arrête la politique "pour les années qui viennent"

NKM

NKM - PATRICK KOVARIK / AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet arrête la politique après une année 2017 difficile.

Quatrième de la primaire de la droite, battue - et agressée - aux législatives dans une circonscription piégeuse: Nathalie Kosciusko-Morizet sort de la mauvaise passe dans laquelle elle se trouvait en mettant un terme à sa carrière politique, au moins pour "les années qui viennent".

"L'année passée a été difficile et parfois douloureuse. Mais l'espoir sauve, il fait les lendemains", publiait NKM sur Facebook en début d'année. 

Selon Le Parisien, l'ancienne ministre de l'Écologie serait à l'aube d'une reconversion dans le privé, en plus des cours qu'elle donne à Polytechnique, dont elle est diplômée. Après sa défaite, l'ancienne maire de Longjumeau avait déjà choisi de ne plus mener l'opposition LR au sein du Conseil de Paris. 

"Un énorme gâchis"

Reste l'impression de rendez-vous manqué avec Emmanuel Macron, que partage beaucoup dans l'entourage de NKM. "Une formidable incompréhension, un énorme gâchis", confie l'un de ses proches au Parisien. "On ne lui a rien proposé, elle n'a pas été appelée."

Il n'est pas certain que cette forte tête, pour qui le "nouveau monde" du président de la République est "chiant comme la pluie", se soit épanouie en macronie. 

Louis Nadau