BFMTV

Nadine Morano porte plainte contre Gérald Dahan

-

- - -

L'UMP Nadine Morano a déposé plainte jeudi contre Gérald Dahan, qui l'avait piégée dans un canular. L'ex-ministre accuse l'imitateur de lui avoir fait perdre sa réélection comme députée. Elle demande l'annulation du scrutin.

Nadine Morano ne digère pas le canular téléphonique dont elle a été la cible, entre les deux tours des législatives. L'ancienne ministre et ancienne députée UMP, finalement battue dans sa circonscription de Meurthe-et-Moselle, a déposé «plainte au tribunal», jeudi, contre Gérald Dahan.
Au téléphone avec Nadine Morano, l'imitateur s'était fait passer avec succès pour Louis Aliot, n°2 du FN et compagnon de Marine Le Pen à la ville. L'enregistrement de la conversation s'est répandu très vite sur la toile: on peut y entendre une Nadine Morano en sympathie avec le vrai-faux dirigeant FN, trouvant «beaucoup de talent» à Marine Le Pen, et ajoutant qu'il existerait des points communs entre les programmes UMP et Front National.

Nadine Morano demande l'annulation du scrutin

Parallèlement à sa plainte, l'ancienne députée a déposé un recours au Conseil constitutionnel pour demander l'annulation du scrutin.
En clair, Nadine Morano accuse Gérald Dahan d'être le responsable de sa défaite aux législatives. L'humoriste a fait campagne pour François Hollande et ne fait pas secret de sa sympathie pour le PS. L'ancienne députée crie donc à la «manipulation», estimant que le canular de Gérald Dahan a été pensé comme un contre-feu à l'affaire du tweet de Valérie Trierweiler. «Après le feu déclenché par l'affaire Trierweiler, vous voyez bien que le Parti socialiste n'hésitera devant aucune manipulation, devant aucune technique, devant aucun coup bas», avait-elle lâché en annonçant son intention de porter plainte. Les avocats de l'imitateur avaient aussitôt jugé «absurde» cette «idée d'un coup monté».

Un déjeuner entre Gérald Dahan et Thomas Hollande

Peu avant de déposer sa plainte et son recours, Nadine Morano elle-même a émis deux tweets coup sur coup: «La presse rapporte que Gérald Dahan et Thomas Hollande [le fils aîné de François Hollande] ont déjeuné ensemble au restaurant Le Cosi, rue Cujas, à Paris mardi...» puis «... jeudi, je dépose un recours au Conseil constitutionnel et ma plainte au tribunal».
Interrogé par LePoint.fr sur le sens de cette rencontre, Thomas Hollande a répondu: «Gérald s'est engagé durant la campagne. On a sympathisé et on a gardé des liens. Il n'y a aucune instrumentalisation». «On a partagé l'addition», a indiqué de son côté Gérald Dahan, en rappelant que «Ségolène Royal (l)'avait accusé d'avoir été envoyé par Sarkozy après un canular effectué à ses dépens (...) Nadine Morano était dans l'actu, j'ai fait mon métier. Je ne vois pas de polémique».