BFMTV

Municipales 2020: une tribune pour soutenir la candidature de Cédric Villani

Cédric Villani a annoncé sa candidature ce mercredi

Cédric Villani a annoncé sa candidature ce mercredi - AFP

Dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France, des soutiens du député de l'Essonne signe ce samedi une tribune pour soutenir sa candidature dissidente qui se dessine.

Chefs d'entreprise, étudiants, professeurs, médecins, écrivains... Ils sont 72 à avoir signé une tribune dans Le Parisien - Aujourd'hui en France pour appeler Cédric Villani à maintenir sa candidature à la mairie de Paris pour les élections municipales de 2020.

"Il est essentiel qu'une candidature audacieuse émerge pour redonner à Paris sa stature de ville phare, un exemple d'innovation et de dynamisme, une ville-monde propice à l'épanouissement de chacun!", écrivent-ils dans les colonnes du quotidien. 

"Cédric Villani (...) incarne le mieux cet élan indispensable que la société civile insuffle au monde politique actuel. C'est un bâtisseur dont la démarche est celle d'un homme intègre, altruiste, humble et fidèle à ses idées", poursuivent les partisans d'une candidature du mathématicien.

"Il saura réinventer notre espace de vie commun"

"Le parcours hors normes de Cédric Villani est une chance pour notre capitale, elle-même hors normes ! Témoins de sa détermination, de sa proximité et de sa bienveillance, de sa faculté à écouter et appréhender les enjeux dans toute leur complexité, nous sommes convaincus qu'il saura réinventer notre espace de vie commune et gérer avec rigueur d'ambitieux projets pour faire de Paris une ville rayonnante, verte et ouverte sur sa couronne, sur la France, sur l'Europe et sur le monde", écrivent ces 72 personnes.

Avant de conclure: "Nous l'appelons à maintenir sa candidature, certains que les Parisiennes et les Parisiens feront demain le même choix que nous!"

Cédric Villani doit annoncer mercredi prochain s’il est candidat à la mairie de Paris. Le député En Marche de l'Essonne se rapproche de plus en plus d'une candidature dissidente, au risque de tout faire perdre à la majorité présidentielle. Après avoir laissé planer le doute tout l'été, le mathématicien devrait officialiser ses intentions le 4 septembre.

Manon Fossat