BFMTV

Mouvement social: Olivier Faure dénonce les récupérations politiques

Olivier Faure

Olivier Faure - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Le président du PS Olivier Faure a dénoncé l'instrumentalisation du mouvement social par les partis d'extrême gauche.

Accueilli par des huées lors de la manifestation des cheminots du 22 mars à Paris, Olivier Faure, le nouveau patron du PS, a réaffirmé vendredi son soutien au mouvement, tout en dénonçant l’attitude à ses yeux de certains partis de gauche en tête des cortèges. Le mouvement social actuel, veut-il rappeler, est "né en dehors des partis politiques", appelant ainsi sur Europe 1 à éviter toute récupération politique du mouvement de contestation sociale.

"Un gouvernement qui se délecte d’avoir face à lui l’extrême gauche"

"Ce mouvement social, ce n’est pas le congrès de réunification des gauches, ça n’est pas le moment où les partis de gauche viennent se placer en tête de cortège, et viennent instrumentaliser une manifestation dans laquelle il y a des gens qui ne se reconnaissent pas dans nos combats", clame-t-il.

Olivier Faure craint de donner l’impression d’une récupération politique et en profite pour tacler les autres responsables politiques qui, selon lui, instrumentalisent le mouvement: "Il faut élargir ce mouvement face à un gouvernement qui se délecte d’avoir face à lui l’extrême gauche", a-t-il ajouté.

G.D.