BFMTV

Mamoudou Gassama régularisé: le porte-parole du FN y voit un "coup médiatique"

BFMTV

Mamoudou Gassama devrait rapidement être régularisé puis naturalisé. Une décision que Les Républicains et le Front national saluent tout en la nuançant, sur fond de loi "asile immigration" fraîchement votée en première lecture à l'Assemblée nationale.

Mamoudou Gassama va bientôt recevoir un titre de séjour, préalable à une naturalisation. Une décision rare, assumée par Emmanuel Macron, pour récompenser ce Malien de 22 ans. Le jeune homme, qui a escaladé quatre étages -à mains nues- d’un immeuble parisien pour sauver un garçonnet suspendu dans le vide samedi soir, était reçu ce lundi à l’Élysée.

"Je crois que le caractère exceptionnel de ce geste justifiait la décision exceptionnelle que nous avons prise", a expliqué le chef de l’État. J’ai eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises: la France c’est une volonté et de l’engagement, et il l’a montré."

Un "acte exceptionnel"

Mais à l’heure ou le projet de loi asile et immigration du gouvernement divise la majorité, le président prend soin de souligner que ce geste envers ce jeune homme reste exceptionnel:

"Mais si je commence à dire, on accepte tout le monde, sans règle pour le pays, ce n’est pas soutenable. On protège des gens en danger dans leur pays, ce qui n’est pas son cas. Un acte exceptionnel ne fait pas une politique", a-t-il précisé auprès de l’AFP.

Les Républicains et le Front national restent mesurés

Cette mesure exceptionnelle est accueillie de manière mitigée par la classe politique. Si cette naturalisation est saluée par l’opposition de droite, cette dernière en profite aussi pour réclamer plus de fermeté:

"Pour que la République puisse être généreuse avec ces héros, il faut qu’en parallèle la République soit absolument très ferme avec ceux qui ne la respectent pas", nuance Lydia Guirous, porte-parole des Républicains. "Et c’est pour cela que nous rappelons et que nous sommes favorables qu’il faut expulser les délinquants étrangers."

Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Front national, reconnaît que l'on "récompense un mérite", tout en dénonçant un geste démagogique:

"Je vois surtout un président de la République qui essaye de faire un coup médiatique", estime ainsi Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du FN, sur BFMTV. "Il ne faudrait pas que cette histoire-là devienne finalement le paravent à une politique immigrationniste."

Le ministre de l’Intérieur assure quant à lui que la demande de naturalisation de Mamoudou Gassama sera acceptée dans les plus brefs délais.
B.P. avec Nicolas Barrault