BFMTV

 Macron président a gardé son pupitre de candidat mais va changer

Emmanuel Macron a choisi de garder la même typographie et la même forme de pupitre que lorsqu'il était candidat.

Emmanuel Macron a choisi de garder la même typographie et la même forme de pupitre que lorsqu'il était candidat. - Michel Euler / POOL / AFP

Même forme imitant la proue d'un navire, même typographie... Le président de la République, depuis son élection, utilise le même pupitre que lorsqu'il était candidat. Un choix qui contraste avec ceux de ses prédécesseurs.

A chaque président son pupitre. Celui de Jacques Chirac était en bois, celui de Nicolas Sarkozy a réintroduit les armoiries de la France, un symbole officieux de la République, et François Hollande a choisi pour le sien le plexiglas et l'introduction de plusieurs hashtags. Mais tous ont un point commun: ils ont adopté, une fois président de la République, un pupitre clairement différent de celui qu'ils avaient en tant que candidat, le chef de l'Etat étant censé être au-dessus des partis, et plus au service de sa seule famille politique.

Emmanuel Macron, lui, deux mois après son élection, utilise un pupitre similaire à celui qu'il avait comme candidat, comme l'a relevé ce mercredi sur Twitter Valerio Motta, l'ancien directeur de la communication du Parti socialiste, aujourd'hui conseiller en stratégie de communication numérique.

Un objet loin d'être anodin

Un pupitre simple, qui mime la proue d'un navire, portant les trois couleurs de la France en son centre, et avec la typographie utilisée par En Marche tout au long de la campagne: "Gill Sans". Une police que l'on retrouve également sur les pupitres de Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement.

Ce pupitre, Emmanuel Macron l'a par exemple utilisé ce mercredi aux Invalides pour son discours aux obsèques de Simone Veil, le 1er juillet lors d'un déplacement à Rennes, le 20 juin, lors d'un dîner au Conseil français du culte musulman, mais aussi le soir de son élection, au Louvre. Lors de ses rencontres bilatérales avec des chefs d'Etat étrangers, ou lors du Conseil européen, un modèle différent est en revanche utilisé. 

Comme le rappelle tout d'abord Valerio Motta dans une longue série de tweets consacrés à cette question, le pupitre est loin d'être un objet anodin en politique.

"C'est l'un des outils de communication les plus filmés et photographiés pour un président de la République ou un candidat", écrit-il. 

Un pupitre baptisé "Jupiter"

Le pupitre à la forme si particulière d'Emmanuel Macron ne doit d'ailleurs rien au hasard: il s'agit du modèle dit "Jupiter", conçu pour François Mitterrand et répondant à une véritable stratégie de communication puisqu'il est pensé pour faire apparaître le chef de l'Etat comme un capitaine de navire.

Mais dans le cas de François Mitterrand, ce pupitre a été utilisé alors qu'il était président en 1986, et l'a ensuite suivi lors de sa campagne en 1988.

Mélange des genres?

Ce qui surprend Valerio Motta, c'est le choix d'Emmanuel Macron de faire l'inverse, et de garder, en tant que chef de l'Etat, un pupitre associé à un parti en particulier. 

"En terme de logique symbolique, il utilise les outils de communication de l'Etat comme des outils de communication partisans", regrette le communicant, joint par BFMTV.com.

"C'est nouveau en terme d'usage", ajoute-t-il, "à une exception près, puisque Nicolas Sarkozy avait remodelé le site de l'Elysée à l'image de son site personnel", ce qui avait fait grincer des dents à l'époque, comme le rappelle Valerio Motta. Il voit dans ce choix du président "une confusion des cadres", et estime que cela pose une question institutionnelle.

Sur Twitter, Thibault Caizergues, directeur de la création à l'Elysée, a laissé entendre qu'un changement pourrait intervenir prochainement. En réponse au message d'un internaute qui suggérait de changer la police typographique, il a répondu "c'est prévu", avant de supprimer son tweet quelques minutes plus tard. Contacté par BFMTV.com, l'Elysée n'a pas donné suite.

Charlie Vandekerkhove