BFMTV

Quand Bruno Le Maire voulait mettre son "poing dans la gueule" de militants d'extrême gauche

Bruno Le Maire, le 3 juin 2016

Bruno Le Maire, le 3 juin 2016 - Jean-François Monier - AFP

Bruno Le Maire fait des confidences. Le député LR a révélé avoir failli perdre son sang-froid et mettre son "poing dans la gueule" de militants d'extrême gauche alors que le candidat à la primaire de la droite venait de se faire asperger de yaourt lors d'un meeting fin juin.

Bruno Le Maire fait des révélations sur son passé sulfureux. Le député LR de l'Eure et candidat à la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2017 s'est confié ce samedi sur RTL. L'ancien ministre de l'Agriculture a raconté une anecdote plutôt étonnante: la dernière fois qu'il a eu envie de se battre.

L'élu fait alors le récit d'un meeting à l'Université libre de Bruxelles le 24 juin dernier lors duquel il a été pris à partie par des militants d'extrême gauche. L'agrégé de lettre modernes, qui déclarait encore il y a peu que son "intelligence est un obstacle", n'a pas supporté d'être aspergé de yaourt.

"L'héroïsme c'était de résister à lui mettre mon poing dans la gueule"

"J'ai pris le gars par le col, et je me suis dit, là je vais lui mettre mon poing dans la gueule. Et j'ai résisté. Et le vrai héroïsme c'était de résister à lui mettre mon poing dans la gueule car les attaques par derrière c'est pas mon truc."

L'élu s'est aussi confié sur la profession qu'il aurait "adoré" embrasser: pilote de chasse. "J'adore la vitesse, ma grand-mère était pilote ce qui n'était pas banal dans les années 30", a rappelé Bruno Le Maire.

C.H.A.