BFMTV

Présidence de LR: qui sont les trois candidats face à Laurent Wauquiez?

Laurent Wauquiez aura face à lui trois candidats.

Laurent Wauquiez aura face à lui trois candidats. - AFP

Florence Portelli, Daniel Fasquelle et Maël de Calan ont déposé suffisamment de parrainages pour pouvoir affronter Laurent Wauquiez dans la course à la présidence de Les Républicains (LR).

Ils seront donc quatre. Quatre candidats sur la ligne de départ pour concourir à la présidence de leur parti, Les Républicains. Florence Portelli, Laurent Wauquiez, Maël de Calan et Daniel Fasquelle ont tous déposé ce mercredi leurs parrainages: il leur en fallait 13 issus de parlementaires, et 2347 issus des adhérents. Deux aspirants candidats, Laurence Sailliet et Julien Aubert, ont jeté l'éponge. 

"Je suis content. Il y aura plusieurs candidats", a dit Laurent Wauquiez mercredi en déposant ses signatures. Le vice-président de LR ne souhaitait pas être seul en lice, or plusieurs candidats avaient fait état de leurs difficultés en raison notamment des règles contraignantes pour récolter les parrainages.

Face à Laurent Wauquiez, ils seront donc trois si la Haute autorité valide leurs parrainages. Moins connus que lui, ils revendiquent tous les trois le rassemblement d'une droite profondément divisée. Qui sont-ils? BFMTV.com vous les présente.

> Maël de Calan

A 36 ans, ce Breton originaire de Roscoff est le plus jeune des candidats. Pendant la campagne des primaires, il a été le porte-parole d'Alain Juppé. Mais aujourd'hui, il essaie de faire oublier l'image de son mentor et revendique d'abord une candidature "portée par un collectif de nouveaux visages des Républicains". Décrivant la ligne de Laurent Wauquiez comme "clivante et intransigeante", il milite pour une "droite ouverte et équilibrée", "qui parle un peu moins et qui en fait un peu plus". Passé par Sciences Po et HEC, il se dit "chrétien engagé en politique" et "conservateur prudent sur les questions sociétales".

Maël de Calan en septembre 2017 à Paris.
Maël de Calan en septembre 2017 à Paris. © AFP

> Daniel Fasquelle

Ce sarkozyste pur jus de 54 ans a déclaré sa candidature le 26 août dernier lors du campus des Jeunes Républicains, au Touquet, une ville dont il a été maire pendant neuf ans. Député du Pas-de-Calais réélu en 2017, il est devenu après les dernières élections législatives vice-président de la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. Ancien trésorier de LR, il soutient logiquement Nicolas Sarkozy pendant la primaire de la droite et du centre, en 2016. Daniel Fasquelle reconnaît son manque de notoriété auprès du grand public, mais affirme être connu des militants. "Je veux rassembler toutes les droites", affirme-t-il.

Daniel Fasquelle aux journées d'été de LR, le 2 septembre dernier.
Daniel Fasquelle aux journées d'été de LR, le 2 septembre dernier. © AFP

> Florence Portelli

Maire de Taverny, dans le Val-d'Oise, depuis 2014, Florence Portelli, âgée de 39 ans, se fait connaître du grand public lorsqu'elle devient la porte-parole de François Fillon pendant la campagne pour la primaire. Malgré des maladresses sur les plateaux télévisés, François Baroin lui fait confiance pour rester porte-parole du parti lors de la campagne pour les législatives. Son franc-parler agace et amuse dans son parti. Musicienne, Florence Portelli s'est emparée du domaine de la culture au sein du parti. Elle est également présidente de l'orchestre national d'Ile-de-France – une faveur accordée par Valérie Pécresse.

Florence Portelli aux journées d'été de LR, en septembre 2017.
Florence Portelli aux journées d'été de LR, en septembre 2017. © AFP
Ariane Kujawski