BFMTV

L'UMP s'offre (déjà) un clip pour promouvoir "Les Républicains"

Nicolas Sarkozy, le 21 mai 2015.

Nicolas Sarkozy, le 21 mai 2015. - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

L'UMP a dévoilé mardi un clip de promotion des "Républicains", juste après la décision de justice ouvrant provisoirement la voie au changement de nom du parti.

Sitôt tombée la décision de la justice d'autoriser provisoirement l'UMP à se rebaptiser "Les Républicains", et à deux jours d'un vote des adhérents sur cette nouvelle appellation, le parti dévoilait déjà ce mardi un clip pour promouvoir le nouveau nom voulu par son président Nicolas Sarkozy.

"L'alternance est en marche, et rien ne l'arrêtera", lance ce spot de quelque deux minutes, diffusé peu avant 14 heures dans le programme Expression directe sur France 2, comme l'a repéré Le Lab d'Europe 1.

"J'ai pensé que ce qui nous rassemblait, c'est l'idée que nous nous faisons de la République", y explique l'ex-chef de l'Etat, qui entend faire de cette nouvelle formation politique une machine de guerre pour la reconquête de l'Elysée en 2017, alors qu'une quinzaine d'anonymes égrènent face caméra les valeurs de Républicains: "République", "démocratie", "justice", "liberté", "laïcité", "travail", "responsabilité", "diversité", "autorité", "ordre", "effort"...

Vote des militants jeudi et vendredi

Pourtant, les militants UMP doivent encore voter jeudi et vendredi sur les nouveaux statuts et le nouveau nom du parti, avant le congrès "refondateur" prévu le 30 mai. Selon un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale publié vendredi, 40% des sympathisants UMP estiment qu'"un parti politique ne devrait pas avoir le droit de s'approprier le mot 'Républicain'".

La décision de justice ouvrant la voie au changement de nom est par ailleurs provisoire, le tribunal de grande instance de Paris ayant refusé de se prononcer en urgence sur une demande d'interdiction, renvoyant l'affaire à une éventuelle saisine d'un juge du fond. Les plaignants ont fait appel, ont indiqué mardi leurs avocats, mais concrètement, cet appel ne devrait pas pouvoir être examiné avant samedi. 

V.R.