BFMTV

Jacob: "Valls et Dulfot en sont quasiment à l'insulte"

Christian Jacob mercredi sur BFMTV

Christian Jacob mercredi sur BFMTV - -

Christian Jacob était l'invité de Jean-Jacques Bourdin mercredi.

"On apprend ce matin que le président de la République va recadrer Manuel Valls et Cécile Duflot, on passe de l'humiliation au ridicule", a estimé Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, à propos de la polémique qui a opposée Manuel Valls à Cécile Duflot sans susciter une réaction de François Hollande.

"On a l’impression d'un bateau ivre lorsqu'on regarde le gouvernement", a-t-il dit à Jean-Jacques Bourdin mercredi sur BFMTV. "Manuel Valls et Cécile Duflot en sont quasiment à l'insulte". "Manuel Valls est bon dans le verbe, mais inexistant dans l'action", a poursuivi Cristian Jacob.

"Il n'est pas acceptable que les Roms soient sur notre territoire dans ces conditions", a-t-il fait valoir.

Mardi à l'Assemblée nationale, Christian Jacob avait accusé le Premier ministre de "donner le mauvais spectacle d'un gouvernement fragilisé, cacophonique". "C'est vous qui nous faites la leçon?", a sèchement rétorqué le chef du gouvernement. "Vous devriez réfléchir avant de parler, et surtout balayer devant votre porte!"

Rythmes scolaires: "un échec"

Le député de la Seine-et-Marne, ancien ministre sous Jacques Chirac a par ailleurs estimé que la réforme des rythmes scolaires portée par Vincent Peillon est "un échec" et demande son "report d'un an".

Accusé mardi à l'Assemblée nationale, d'avoir mésestimé le coût de la réforme de l'école, particulièrement quant à la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires, Vincent Peillon a vivement répondu à Jean-François Copé qui a lui réitéré sa demande de report.

La question des rythmes scolaires pourrait s'avérer un sujet majeur des prochaines élections municipales.