BFMTV

Henri Guaino: "L'Allemagne est dépassée par l'afflux de ces réfugiés"

Le député Les Républicains des Yvelines était l'invité de BFMTV-RMC, lundi matin.

Face à la crise migratoire à laquelle est confrontée l'Europe, l'Alemagne -en première ligne en ce qui concerne l'accueil des migrants- a décidé dimanche de suspendre provisoirement les accords de Schengen et de rétablir les contrôles à ses frontières avec l'Autriche.

"La France l'a déjà fait en 2011, cela fait partie des disposition du traité de Schengen. (...) L'Allemagne est dépassée par l'afflux de ces réfugiés", a déclaré Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines, lundi matin sur BFMTV-RMC. "L'Allemagne prend des décisions unilatérales, fait des annonces unilatérales et se plaint après qu'il n'y a pas de coopération", a-t-il ensuite condamné, en allusion aux déclarations d'Angela Merkel que le pays accueillerait un certain nombre de réfugiés.

"On ne peut ni empêcher une telle vague d'entrée, ni accueillir tout le monde", a-t-il poursuivi. "Il faut agir sur les causes" de cet exil, a-t-il martelé. Les causes, à savoir Daesh. "La question fondamentale que les puissances européennes doivent se poser est celle-ci: ou bien nous sommes capables de faire la guerre pour éradiquer Daesh et réaffirmer ces pays arabes sur la scène internationale; ou nous n'en sommes pas capable et nous aurons les troubles en Europe", a-t-il argué. "L'urgence est d'aller éradiquer Daesh le plus vite possible, pour éviter que d'autres personnes soient menacées."

Pour Henri Guaino, les initiatives américaines et françaises en Irak et en Syrie ne sont pas suffisantes et une action internationale plus poussée est nécessaire. "La France doit porter ce dossier devant l'Onu", a-t-il encore estimé.

S. C.