BFMTV

Copé : l'UMP à la manifestation du 13 janvier contre le mariage homo

-

- - -

Le député-maire de Meaux estime que la gauche remet en cause "des fondements de la famille".

Décidé à incarner une force d'opposition au gouvernement et à prendre ses distances dans le bras de fer qui l'oppose à François Fillon pour la présidence de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé dimanche que l'UMP participerait à une "manifestation nationale le 13 janvier" à Paris contre le projet de mariage pour tous.

Accusant la gauche de remettre "en cause des fondements de la famille, à travers le mariage et l'adoption par les couples homosexuels", le président de l'UMP a lancé, devant des militants de son parti à Nancy : "Pour faire entendre la voix des Français que François Hollande refuse d'écouter, nous serons le 13 janvier à Paris, pour une manifestation nationale".

Un projet qui divise

"Le sectarisme et le mépris de la gauche, ça suffit !", a déclaré le député-maire de Meaux, devant environ 400 personnes. 

"Au cours des derniers jours, la gauche a aussi profité de la cacophonie pour continuer son passage en force sur un projet qui divise profondément la société française : la remise en cause des fondements de la famille, à travers le mariage et l'adoption par les couples homosexuels", a-t-il assuré.

"L'UMP va ouvrir le grand débat national"

"Les auditions organisées par les députés socialistes sont un simulacre de débat. On interroge uniquement des experts favorables à ce projet. On refuse d'écouter les opposants. Et quand on reçoit les responsables des grandes religions, on leur donne cinq minutes de parole avant de les noyer sous les mises en cause les plus grotesques !", a accusé l'ex-ministre.

"Je vous annonce que l'UMP va ouvrir elle-même le grand débat national que le gouvernement de gauche refuse de lancer ! Oui, nous allons informer les Français sur la teneur de ce projet et sur ces conséquences", selon lui.

Au lendemain d'une journée de manifestation le 17 novembre contre le projet gouvernemental de "mariage pour tous", des associations d'opposants avaient appelé à une nouvelle mobilisation le 13 janvier à Paris. Dès jeudi, la motion Droite Forte de l'UMP avait appelé à se joindre à cette initiative.