BFMTV

Le Parti socialiste va licencier une soixantaine de personnes

Siège du Parti Socialiste rue de Solférino

Siège du Parti Socialiste rue de Solférino - Martin BUREAU / AFP

Le plan social prévu au Parti socialiste concernera une soixante personnes, selon le trésorier du mouvement politique ce mardi.

Jean-François Debat, le trésorier du Parti socialiste, a annoncé ce mardi qu'il y aurait "soixante licenciements" au sein de ce mouvement politique. Il y avait jusqu'ici cent permanents. Les soixante salariés licenciés se partageront une enveloppe de trois millions d'euros délivrée pour les accompagner. 

"C'est aussi une action politique"

"Ce n’est pas la mission que j’affectionne le plus mais il faut bien la mener", a fait observer Jean-François Debat. Il a expliqué l'objectif poursuivi:

"L’objectif c’est de procéder à une réorganisation du parti qui nous permette de nous appuyer à l’avenir pour repartir de l’avant sur un parti, certes, réduit dans ses moyens matériels, dans un autre siège mais qui soit un outil politique qui lui permette de reprendre sa place sur l’échiquier politique. C’est aussi une action politique."

Les déconvenues électorales à la présidentielle, et surtout aux législatives qui ont vu le contingent de députés socialistes fondre de 280 à 31 à cinq ans d'intervalle conduisent le Parti socialiste à des sacrifices financiers importants. Le 19 septembre dernier, le PS avait déclaré son intention de vendre son siège parisien historique de la rue de Solférino. La vente de ce bâtiment pourrait rapporter 55 millions d'euros à la formation politique. 

R.V., avec Thomas Soulié