BFMTV

Le Foll: "La France va renforcer son dispositif militaire contre Daesh"

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, sur BFMTV et RMC mercredi 19 novembre

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, sur BFMTV et RMC mercredi 19 novembre - BFMTV

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture, était mercredi matin l'invité de BFMTV et de RMC.

Français impliqués dans les exécutions d'otages au sein de Daesh, reconnaissance de la Palestine, retraite "chapeau"... Le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, était l'invité de BFMTV et de RMC mercredi. Ce qu'il faut retenir de son entretien avec Jean-Jacques Bourdin.

#L'annonce: Chez les bourreaux de Daesh, "l'identité d'un second français pas confirmée"

"Aujourd'hui, il n'y a pas de confirmation de l'identité d'un second Français" parmi les bourreaux de Daesh, a expliqué Stéphane Le Foll, après l'identification d'un premier, Maxime Hauchard, en début de semaine. "Les vérifications sont en cours", a-t-il assuré. "Je ne peux pas le confirmer mais l'identité devrait être connue dans la journée ou demain", a estimé le porte-parole du gouvernement.

Avec Daesh, "on n'est dans un enfermement, une barbarie qui doivent être combattus. (...) Ceux qui ont une vraie culture de l'Islam, ceux qui le connaissent ne le traduisent pas avec cette dérive".

Mise à jour à 8h50: Au cours de l'entretien en direct, la présence d'un second français parmi les bourreaux a été confirmée par l'AFP, le parquet de Paris faisant état de "fortes présomptions": "Si le parquet de Paris confirme, je confirme, mais je ne peux pas balancer un nom comme ça, même si je le connaissais", a réagi le porte-parole du gouvernement. 

Par ailleurs, la France "va renforcer son dispositif militaire sur le terrain pour lutter contre Daesh", a-t-il annoncé sans confirmer certaines informations qui évoquent si avions Mirage supplémentaires déployés en Jordanie."Je n'ai ni les chiffres ni à préciser où ils iront", s'est borné à répondre le porte-parole du gouvernement.

Il faut combattre l'engagement politique de Daesh qui a une volonté de déstabiliser le Moyen-Orient, justifie Stéphane Le Foll. C'est un phénomène terroriste que nous avons déjà observé en Afrique", et notamment avec Aqmi au Mali.

# La formule: "de la retraite chapeau, à la retraite béret"

"Il est temps de passer de la retraite chapeau à la retraite béret. L'idée d'un plafonnement est évoquée", a répondu Stéphane Le Foll au lendemain de l'annonce faite par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron face aux députés.

L'objectif est de "mettre fin aux dérives", sans "faire d'amalgame" entre tous les systèmes de compléments de retraite et en trouvant "une articulation" avec des régimes de droit commun, a dit le ministre.

Les retraites dites "chapeau" sont de généreux compléments de rémunération, prisés des anciens grands patrons. 

#Le constat: "La France a toujours été favorable à un Etat palestinien"

"La France a toujours été favorable à un Etat palestinien mais dans l'assurance de la sécurité de l'Etat d'Israël", a expliqué Stéphane Le Foll. "François Hollande et la France sont favorables à la reconnaissance de deux Etats, Palestine et Israël, au Proche-Orient. C'est la position de la France", a-t-il assuré. 

Alors qu'un attentat a frappé une synagogue mardi à Jérusalem et que les affrontements se multiplient à Jérusalem-Est, les députés français doivent voter le 28 novembre prochain une résolution symbolique sur la reconnaissance ou non d'un Eétat palestinien, à l'instar de ce qui a été fait en Suède. 

"Ce texte préparé par Elisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale, doit permettre à la France de renforcer sa position car il est temps que des négociations s'engagent au Proche-Orient. C'est le rôle de la France au sein de l'ONU". 

S.A.