BFMTV

« Le complot, il est contre Dominique de Villepin »

BFMTV

L’ancien Premier Ministre Dominique de Villepin sera jugé dans l’affaire Clearstream. Ses proches réagissent.

Dominique de Villepin va être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris dans l'affaire Clearstream. Conformément aux réquisitions du Parquet, il sera jugé au pénal pour « complicité de dénonciation calomnieuse », « complicité d'usage de faux », « recel de vol » et « recel d'abus de confiance ».

Les magistrats le soupçonnent de n'avoir pas empêché la diffusion de faux listings bancaires. Nicolas Sarkozy, visé à tort dans ces listings, s'était porté partie civile, dénonçant une machination politique destiné à le déstabiliser alors qu'il allait entamer sa course à la Présidentielle. L'ancien Premier ministre a immédiatement réagi, estimant que « rien ne justifie cette décision de renvoi ».

« Il aura le soutien des Français »

Selon Jean-Pierre Grand, député UMP de l'Hérault et proche de Dominique de Villepin, ce renvoi en correctionnelle est « grotesque ». Selon lui, « dans cette affaire, la seule vraie victime, c'est Dominique de Villepin. Il n'y a pas d'autre victime. C'est une affaire qui est tout à fait politique, et je crois que devant cet acharnement, sa réponse ne peut être que forte et politique. Je suis certain qu'il aura le soutien des Français, parce que les gens ne sont pas dupes. Il va se défendre : pour lui c'est une occasion de pouvoir s'exprimer. Il va le faire avec toute la force de conviction qui est la sienne, et surtout avec de vrais arguments. Les gens ont compris que le vrai complot est contre Dominique de Villepin et personne d'autre ».

La rédaction et Frédéric Poudevigne