BFMTV

Laurent Joffrin appelle à "la recomposition" de la gauche

Laurent Joffrin, le 21 mai 2015 devant la maquette de la nouvelle mouture de Libération

Laurent Joffrin, le 21 mai 2015 devant la maquette de la nouvelle mouture de Libération - FRANCOIS GUILLOT © 2019 AFP

Lors d'une conférence de presse à 11H00 à Paris, Laurent Joffrin lancera un appel à "la recomposition" de la gauche.

Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, présente ce lundi son "nouveau mouvement" censé englober et dépasser les formations de la gauche historique, "notamment le PS", et doté d'"un programme ambitieux" pour 2022.

Lors d'une conférence de presse à 11H00 à Paris, Laurent Joffrin lancera un appel à "la recomposition" de la gauche, s'adressant à tous ceux qui sont "soucieux de l'avenir de la planète et de la cohésion nationale".

"Il faut créer un nouveau mouvement, qui englobe et dépasse les formations de la gauche historique, notamment le PS", écrit ce proche de François Hollande dans son appel, qui regroupe "quelque 130 signataires, intellectuels, experts, chefs d'entreprises, militants associatifs ou syndicaux, créateurs et artistes".

"L'écologie au coeur de l'action publique"

La reconversion politique de Laurent Joffrin, 68 ans, a fait des remous à Libé, dont il a abandonné la direction, tout en souhaitant garder la possibilité d'y écrire des chroniques. La rédaction du quotidien lui a fait savoir qu'elle désirait couper les ponts avec lui, jugeant son engagement politique incompatible avec toute fonction au sein du journal.

Selon Laurent Joffrin, la gauche a besoin d'une "force centrale qui place l'écologie au coeur de l'action publique". Mais "la question sociale, surtout dans la période qui s'ouvre, restera centrale", affirme-t-il.

"Si rien ne change" dans la perspective de la présidentielle de 2022, met-il en garde, "la prochaine échéance se résumera à une compétition entre les porte-parole de la colère et les tenants d'une écologie réduite à un parti, sous l'oeil des derniers socialistes accablés par la mauvaise conscience".

"Dans un scrutin perdu d'avance, la gauche sera éliminée dès le premier tour et, au second, contrainte d'appeler piteusement à faire barrage au Rassemblement national pour laisser cinq ans de plus un libéralisme autoritaire diviser le pays", ajoute-t-il, sans exclure une victoire de l'extrême-droite.

Réinventer la gauche

Pour éviter ce scénario, il appelle la gauche à "réinventer sa doctrine et son programme". Il s'agit de "changer radicalement l'orientation de l'économie pour garder une planète vivable", "réorienter le projet européen autour d'une nouvelle donne énergétique et écologique", "assurer la sécurité avec un État républicain respectueux de l'état de droit et de la laïcité", "offrir un débouché au mouvement féministe" ou encore "mettre fin aux discriminations qui frappent les minorités". "Nous appelons donc toutes celles et tous ceux qui partagent cette vision à nous rejoindre. Alors, nous lancerons le processus qui passera par la réunion d'assises sociales et écologiques, dont le caractère transparent et participatif sera garanti. Les adhérents de ce mouvement choisiront ensuite leurs représentants et élaboreront, à partir des contributions de tous, le projet de transformation qui manque à la France et qui devra trouver son incarnation en 2022", conclut Laurent Joffrin.

Cy.C avec AFP