BFMTV
Politique

La retraite de François Hollande fait polémique

François Hollande en visite au Kazakhstan le 5 décembre 2014.

François Hollande en visite au Kazakhstan le 5 décembre 2014. - Alain Jocard - AFP

Une fois à la retraite, le chef de l'Etat pourrait cumuler 35.700 euros de revenus par mois, selon Marianne. Un chiffre contesté par l'Elysée.

Combien touchera François Hollande lorsqu'il sera à la retraite? Le chef de l'Etat pourrait cumuler jusqu'à 35.700 euros de pension mensuelle selon Marianne, grâce à sa carrière de fonctionnaire de la Cour des comptes et ses différents mandats d'élu. Comment en arriverait-il à une telle somme?

D'abord, le chef de l'Etat serait à l'Elysée "détaché" de ses fonctions à la Cour des comptes, son corps d'origine, et non pas en disponibilité. Il continuerait donc de cotiser pour sa retraite. Mais depuis le 1er octobre 2014, la loi sur la transparence oblige tout fonctionnaire élu ou membre du gouvernement à se mettre en disponibilité, et donc à renoncer aux droits à l'avancement et à la retraite.

Un vide juridique pour le Président

Tout le monde est concerné, sauf… le président, pour lequel aucun texte n'est prévu. "C'est donc le droit commun qui s'applique", explique la Cour des comptes à l'hebdomadaire. En juin 2013, Alain Vidalies avait pourtant assuré que François Hollande se mettrait en disponibilité.

A part quelques mois entre 1993 et 1995, François Hollande a toujours été détaché comme élu, et non en disponibilité: il a donc accumulé 32 ans de droits à la retraite à la Cour des comptes, et bénéficierait donc d'une pension de 5.000 euros brut par mois.

A cela s'ajoutent ses différentes fonctions locales, qui lui permettront de toucher 6.000 euros mensuels. Ses mandats de députés et eurodéputé lui ouvriront le droit à 6.800 euros supplémentaires, ainsi qu'un bonus de 6.000 euros comme président de la République et 12.000 euros en tant que futur membre du Conseil constitutionnel, lorsqu'il aura quitté ses fonctions de président.

L'Elysée conteste le calcul

A l'Elysée, on conteste ces chiffres. Selon l'entourage du chef de l'Etat, ses mandats locaux rapporteraient bien moins que la somme mensuelle de 6.000 euros évoquée par Marianne. Ensuite, François Hollande avait annoncé en janvier 2013 sa volonté de mettre fin au statut de membre de droit du Conseil constitutionnel des anciens présidents. Selon Le Parisien, un projet de loi devrait régler cette question, et François Hollande se l'appliquera à lui-même.

Le conseiller communication de du Président précise également au Point qu'il "n'accumule plus de droits à la retraite au titre de la Cour des comptes depuis 2012", année de son élection. Et de rappeler enfin que François Hollande a baissé sa rémunération de 30% à son arrivée à l'Elysée. Soit un salaire de 12.696 euros net par mois, contre 18.276 euros pour son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.

Ariane Kujawski