BFMTV
La République en Marche

Patricia Gallerneau, députée de Vendée, est morte

Patricia Gallerneau, élue députée en 2017, est morte à l'âge de 64 ans.

Patricia Gallerneau, élue députée en 2017, est morte à l'âge de 64 ans. - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Patricia Gallerneau avait été élue députée en 2017. Elle est morte à 64 ans ce dimanche.

La députée de Vendée, Patricia Gallerneau, est morte ce dimanche. Âgée de 64 ans, l'élue "se battait depuis plusieurs mois contre le cancer", selon un communiqué de la famille cité par Le Parisien.

"Hélas, malgré toute l'énergie qui la caractérisait, elle n'a pas pu remporter ce dernier combat. Elle s'en est allée paisiblement entourée de sa famille et de ses proches", poursuit le texte, qui indique que Patricia Gallerneau a démissionné vendredi. Par conséquent, de nouvelles élections doivent avoir lieu.

"Ses dernières volontés furent que les Vendéens accordent la même confiance à Alexandre Fichou, son directeur de cabinet, qu'elle souhaitait voir lui succéder", affirme le communiqué.

Sa maison emmurée en janvier

Née à Paris en 1954, Patricia Gallerneau, retraitée de la fonction publique, hors enseignement, avait été élue députée en 2017. Elle était membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire à l'Assemblée nationale. Elle avait également été conseillère régionale des Pays-de-la-Loire et conseillère municipale de Pornichet (Loire-Atlntique).

En janvier dernier, sa maison avait été emmurée durant une nuit. Elle avait posté les photos de ce mur construit par des gilets jaunes, selon elle. Le même mois, un gilet jaune l'avait menacé de "plastiquer" sa maison. Il avait écopé en mars de dix mois de prison avec sursis.

Réactions de nombreux politiques

A l'annonce de ce décès, de nombreux responsables politiques de la majorité présidentielle ont salué cette personnalité politique.

"C’est avec émotion et profonde tristesse que j’apprends le décès de notre collègue Patricia Gallerneau, députée de Vendée", a écrit sur Twitter le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui adresse "au nom de la représentation nationale (ses) sincères condoléances et l'expression de notres sympathie dans la peine".

"Patricia Gallerneau était engagée, chaleureuse, amicale, pleine de vitalité. Elle n’avait peur de rien. Elle menait les combats et à chaque instant, on découvrait ses qualités humaines", a rendu hommage François Bayrou, le patron du Modem.

"Je suis triste en apprenant le décès de Patricia Gallerneau, notre chaleureuse et travailleuse collègue, députée de Vendée. Au nom d'@enmarchefr j'adresse des pensées amicales et affectueuses à sa famille et à ses proches", a également réagi Stanislas Guérini.

Benjamin Rieth