BFMTV

La lettre du procureur qui décrédibilise Nafissatou Diallo

-

- - -

DOCUMENT RMC - Dans une lettre signée du procureur Cyrus Vance et adressée aux avocats de Dominique Strauss-Kahn, le magistrat confirme que la femme de chambre a menti sur ce qui s'est passé après l'agression présumée.

Dans ses premières déclarations aux enquêteurs, Nafissatou Dialo avait affirmé qu'après avoir été sexuellement agressée dans la suite 2806 par Dominique Strauss-Kahn, elle était restée dans un recoin du couloir de l'hôtel. Elle avait ensuite indiqué avoir attendu que DSK quitte sa chambre pour aller immédiatement prévenir son supérieur du Sofitel.

Deux mensonges de la femme de chambre

La femme de chambre avait répété cette version devant le grand jury, l'équivalent du jury populaire français. Mais à en croire la lettre du procureur de New-York qu'RMC s'est procurée, Nafissatou Diallo a, depuis, changé de version. Cyrus Vance écrit qu'après l'agression dont elle dit avoir été victime, elle est allée « nettoyer une chambre voisine. Puis elle est retournée dans la suite 2806 et a commencé à la nettoyer également, avant de finalement alerter son supérieur de l'agression ». Autre révélation du magistrat: Nafissatou Diallo aurait menti sur sa demande d'asile politque en affirmant avoir été victime d'un viol collectif.

Pour découvrir l'intégralité du document (en anglais) cliquez ici.

La Rédaction et C. Andrieux