BFMTV

L'Élysée rend hommage à "l'éternel provocateur" Jean-Pierre Mocky

Jean-Pierre Mocky.

Jean-Pierre Mocky. - Martin Bureau / AFP

Le palais présidentiel s'est fendu d'un communiqué à l'annonce du décès du cinéaste, jeudi 8 août.

"L'infatigable", "le prolifique", "l'éternel provocateur". C'est en ces termes que l'Élysée a choisi de saluer la mémoire de Jean-Pierre Mocky, mort ce jeudi 8 août à 90 ans, à son domicile parisien.

Dans son communiqué, la présidence de la République cite plusieurs oeuvres de la longue filmographie du réalisateur -Jean-Paul Mokiejewski à l'état civil: Un drôle de paroissien avec Bourvil, La Grande lessive, entre autres films d'un cinéaste inclassable qui avait commencé sa carrière au cinéma en tant que comédien, et qui "aimait les personnages hors-normes, les 'gueules', les incompris, les outranciers, les écorchés".

"Cinéaste farouchement anarchiste et furieusement indépendant, (...) c'est un sublime et salutaire impertinent que la France perd et pleure aujourd'hui", conclut l'Élysée en présentant ses condoléances à sa famille et ses proches.
Clarisse Martin