BFMTV

Inversion de la courbe du chômage: Karoutchi dénonce une "farce"

Roger Karoutchi ne croit pas aux promesses de François Hollande.

Roger Karoutchi ne croit pas aux promesses de François Hollande. - -

Alors que François Hollande maintient son objectif, la classe politique réagit diversement à l'annonce du président.

François Hollande a affirmé, jeudi, que la bataille contre le chômage se ferait "mois par mois" et prendrait "tout le temps nécessaire". Devant la vive réaction dans les médias, il a ensuite tenu à assurer qu'il était en mesure de tenir son objectif d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année.

Pourtant, cela ne convainc pas l'opposition. "François Hollande depuis des mois nous annonce toujours que tout va aller bien. 'Tout va très bien Madame la marquise'", s'est moqué le sénateur UMP Roger Karoutchi, interrogé par BFMTV. "Et puis les réalités sont dramatiques", a-t-il taclé. "L'inversion de la courbe du chômage est une farce et on le sait", a tranché Roger Karoutchi.

"Pas de date butoir"

Le président socialiste du Sénat, Jean-Pierre Bel, a tenté de défendre le président de la République sur BFMTV. "Nous n'allons pas forcément nous donner une date butoir qui serait précisément celle du 30 décembre", a-t-il tempéré. La majorité veut "concevoir cet objectif avec toujours la même volonté comme une tendance qui va s'imposer en France d'inversion de la courbe du chômage (...) que ce soit au mois de décembre ou au mois de janvier".

Le rapporteur socialiste du budget à l'Assemblée, Christian Eckert, a indiqué qu'il "se garderait" de fixer un calendrier sur une inversion de la courbe du chômage. "C'est un objectif, comme tous les objectifs, il faut les avoir en ligne d'horizon, mais il ne faut pas que ce soit comme l'horizon une ligne qui s'éloigne à mesure qu'on s'en rapproche", a commenté le rapporteur du budget.

A.D.