BFMTV

INFO RMC – Jean-François Copé passe son tour pour 2017

Les Coulisses de la Politique, c'est tous les matins à 7h25 avec Véronique Jacquier.

Les Coulisses de la Politique, c'est tous les matins à 7h25 avec Véronique Jacquier. - -

Véronique Jacquier était mardi à la journée parlementaire de l'UMP qui se déroulait à l'Assemblée nationale à Paris. INFO RMC : Jean-François Copé passe son tour pour la présidentielle de 2017 !

Oui. Je tiens l'info d'un de ses très proches : « Jean-François Copé a compris qu'il n'était plus dans la course ». « Si nous revenons au pouvoir en 2017, il se verrait bien président de l'Assemblée nationale ». Voilà désormais l'ambition du patron de l'UMP. Vous pensez bien que quand on m'a fait cette confidence, je suis allée en parler à d'autres parlementaires. Et pour tous, je dis bien pour tous: c'est une évidence, Jean-François Copé ne sera pas dans le pool qui est en train de se constituer pour l'élection présidentielle. Et dans ce pool il y a Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé, le tiercé gagnant des députés UMP.

Jean-François Copé hors course pour les membres de son parti... Pourquoi sont-ils si sûrs d'eux ?

Ils regardent les sondages, tout comme Jean-François Copé, et les chiffres font mal ! 56% des sympathisants UMP plébiscitent Nicolas Sarkozy pour 2017, 13% Juppé, 12% Fillon... 2% Copé ! Malgré son énergie, malgré sa présence pour incarner l'opposition, la greffe ne prend pas. Jean-François Copé le sait, il se console en visant 2022. Et en attendant voici son plan de bataille, voici ce que m'a confié un ancien ministre: bien tenir l'UMP, être irréprochable. Le candidat de droite à la présidentielle aura forcément besoin de passer par lui. Il a les clefs du parti, c'est la machine de guerre pour entrer à l'Elysée.

Ça veut dire que Jean-François Copé renonce à participer à la primaire de 2016 ?

En coulisses. Oui, il n'est pas question de renoncer à quoi que ce soit, il ne faut pas injurier l'avenir en politique ! En plus en tant que patron de l'UMP, il doit mobiliser les militants, donc entretenir la flamme vis à vis de sa personne. Mais ce qui m'a frappé mardi quand j'étais à cette journée parlementaire, c'est que les copéistes sont majoritairement convaincus du retour de Nicolas Sarkozy ! Donc pour eux, c'est logique, Jean-François Copé se rangera derrière l'ancien président. Ne serait-ce que pour tacler François Fillon. Il y a même des UMP qui pense qu'il n'y aura pas de primaires, Jean-Pierre Raffarin notamment, parce que Nicolas Sarkozy va revenir et s'imposer. Et Jean-François Copé a la même idée en tête, selon ses proches. Il ne va pas aller aux primaires parce qu'il n'y aura peut-être pas de primaires...

Au fait, l'ombre de Nicolas Sarkozy a-t-elle plané sur cette journée parlementaire de l'UMP ?

Oui, même si les députés font tout pour chasser l'encombrant fantôme. Plusieurs m'ont dit: « Nicolas Sarkozy ce n'est pas un sujet. Il nous casse les pieds. On ne peut pas être audible avec nos propositions, puisqu'on parle toujours de lui ». Voilà le drame de Jean-François Copé. De lui, on ne parle pas assez...

Véronique Jacquier