BFMTV

Hollande: "Il faut du panache pour renverser le cours d'une course"

François Hollande, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem à droite, s'est prêté à une photo de famille avec les athlètes français.

François Hollande, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem à droite, s'est prêté à une photo de famille avec les athlètes français. - Alain Jocard - AFP

Le chef de l'Etat a reçu les Bleus lundi après-midi à l'Elysée, après leur moisson record de 23 médailles aux championnats d'Europe à Zurich. Un succès qui contraste avec les déboires du Président.

Lundi après-midi, François Hollande s'est offert une bouffée d'air frais en compagnie de l'équipe de France d'athlétisme. Le chef de l'Etat a reçu les Bleus, de retour des championnats d'Europe de Zurich avec 23 médailles à leur actif, un record. L'occasion pour François Hollande de faire oublier ses problèmes, l'espace de quelques minutes.

"Vous avez porté des valeurs qui comptent dans la société d'aujourd'hui: le travail, puisque rien ne se fait sans l'abnégation, qui suppose motivation (...) Il n'y a pas de réussite sans travail", a déclaré François Hollande au cours d'un discours d'une dizaine de minutes, en présence de la presse.

"Il faut du panache pour obtenir la victoire"

"La seconde valeur que vous avez portée, c'est l'effort. Parce que toute course, saut, marche ou lancer suppose qu'il y ait un effort, un effort immense pour atteindre la performance que vous avez réussie à obtenir", a-t-il ajouté.

"Et puis, enfin, c'est le panache. Il faut du panache pour, à un moment, renverser le cours d'une course, d'un pronostic, ou pour obtenir la victoire. Vous avez eu du panache, et la France s'est reconnue en vous car vous avez porté ces valeurs-là", a poursuivi le président de la République.

Des propos qui avaient une résonance particulière au moment où le président et son gouvernement se préparent à une rentrée compliquée par de mauvaises performances économiques, après l'annonce d'une croissance nulle au deuxième trimestre. François Hollande s'était auparavant adressé à chacun des médaillés d'or dans les épreuves individuelles.

Arrivée au palais de l'Elysée à 18h40 sous les acclamations d'une centaine de personnes, l'ensemble de l'équipe de France - athlètes, encadrement, staff médical - avait auparavant été chaleureusement accueillie, par une centaine de personnes également, gare de Lyon. Elle a ensuite pris la direction du ministère des Sports pour y être reçue par le secrétaire d'État Thierry Braillard.

A. K. avec AFP