BFMTV

Hollande annonce "un grand plan du numérique pour l'école"

François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem à Clichy-sous-Bois, mardi.

François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem à Clichy-sous-Bois, mardi. - BFMTV

Le chef de l'Etat s'est rendu mardi au collège Louise-Michel de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Il a notamment annoncé la mise en place d'un "grand plan du numérique à l'école".

En cette rentrée des classes, François Hollande est arrivé peu avant 10 heures, l'heure de la récréation, au collège Louise-Michel de Clichy-sous-Bois, accompagné de la ministre Najat Vallaud-Belkacem et de Claude Bartolone, président de l'Assemblée.

"Un grand plan du numérique pour l'école", c'est la première grande annonce que le président a faite durant son discours. "L'Etat mettra tous ses moyens pour former les enseignants, assurer partout l'arrivée du très haut début, et pour que les éditeurs de livres puissent également mettre les contenus sous forme numérique, de manière à ce que chacun puisse y accéder", a précisé François Hollande.

L'établissement n'avait pas été choisi au hasard: reconstruit récemment dans le cadre du plan exceptionnel d'investissement (PEI) du Conseil général pour 42 millions d'euros, le collège Louise-Michel est une école "de luxe" et fait la fierté de la ville. Cela n'a pas toujours été le cas: avant les travaux, il figurait parmi les plus délabrés de Seine-Saint-Denis.

Chômage et insalubrité

Le 27 juin 2012, la rapporteure de la mission d'information sur la carte scolaire au Sénat, Françoise Cartron, écrivait, à propos de Clichy: "Le chômage massif des parents, l'insalubrité de l'habitat dans des copropriétés délabrées, la réapparition de maladies comme la tuberculose pèsent très lourdement sur les conditions de vie quotidienne. Les parcours scolaires des enfants du collège en subissent massivement le contrecoup".

Le collège n'a pas été épargné. "J'ai le souvenir qu'on était beaucoup trop nombreux par rapport aux capacités de l'établissement", assure Samia, ancienne élève. "Pendant mes années de 5e et de 4e, les profs ont fait grève pendant des mois pour obtenir un gymnase et un troisième collège dans la ville". 

C'est à Clichy-sous-Bois que les émeutes de 2005 ont commencé. Moins de dix ans plus tard, les efforts pour sortir la ville de son isolement portent notamment sur les établissements scolaires. A Louise-Michel, une option de sensibilisation au monde de l'entreprise est menée par des profs et d'anciens chefs d'entreprises. L'établissement accueille aussi un CIO (centre d'information et d'orientation) et bientôt une piscine, prévue pour 2015. Il pourra recevoir 600 élèves au maximum.

C'est la deuxième visite de François Hollande à Clichy. Le chef de l'Etat devrait faire des annonces mardi matin, dans les couloirs du collège neuf.

https://twitter.com/ariane_k Ariane Kujawski Journaliste BFMTV