BFMTV

Wargon promet des décisions "immédiates" après le grand débat

Emmanuelle Wargon invitée de "Bourdin direct"

Emmanuelle Wargon invitée de "Bourdin direct" - BFMTV

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, invité de Bourdin direct ce vendredi matin, l'assure: dès la fin des réunions publiques, Emmanuel Macron prendra des décisions. Sans pouvoir en préciser la forme à l'heure actuelle.

La grand débat bat son plein. Chargée de l'organiser et de l'animer au côté de Sébastien Lecornu, Emmanuelle Wargon revendique ce vendredi matin sur RMC et BFMTV "900.000 contributions" sur le site lancé par le gouvernement. "On a aussi plus de 6000 réunions, parce que c'est important de regarder à la fois les contributions individuelles et les gens qui débattent" poursuit la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, qui se félicite d'un chiffre "considérable".

"La moitié a eu lieu, l'autre moitié à peu près est encore devant nous."

Face à l'ampleur de la tâche, et alors qu'elle espère près de 2 millions de propositions, l'ancienne directrice de communication chez Danone l'assure: chaque contribution sera prise en compte: en plus de celles soumises sur internet, "on va traiter tous les cahiers citoyens, tous les cahiers qui sont en mairie, et tous les courriers". Pour ce faire, le gouvernement a fait appel aux compétences de plusieurs acteurs, comme l'institut de sondages OpinionWay ou encore la Bibliothèque nationale de France (BNF).

Mais quel coût aura toute cette opération? Emmanuel Wargon assure sur notre antenne ne pas avoir de chiffre précis à l'heure actuelle, qu'il sera de l"ordre de "quelques millions" mais que le budget une fois connu sera rendu public.

Et après?

A la suite des prochaines réunions publiques, plusieurs grands autres rendez-vous composeront le grand débat national. "Au mois de mars, on a des conférences régionales citoyennes, 100 citoyens, 100 Français tirés au hasard par région" participeront à deux week-ends de débats, les 15-16 mars et 22-23 mars, où sera exploitée "toute cette matière", comprendre les idées remontées au cours des précédentes réunions et contributions.

"Une sera dédiée aux jeunes, c'est important que les jeunes s'expriment, un tirage au sort concernera uniquement les 19-25 ans", précise la secrétaire d'État.

Une fois ces conférences régionales terminées, deux nouveaux grands débats auront lieu: ce coup-ci au parlement, l'un à l'Assemblée nationale, l'autre au Sénat. Aucun vote n'aura lieu à l'issue de ces deux réunions en hémicycle, précise notre invitée, qui évoque pour la suite "un 'après' avec plusieurs temps":

"A la fin, quand on saura ce qui a été dit par les Français, quand on aura rendu compte de la richesse de cette matière, il y aura probablement des décisions immédiates, des orientations, des sujets complémentaires" prédit-elle sur notre plateau. Quant à savoir comment se traduiront les "décisions immédiates", par le biais de projets de lois ou sous une autre forme, Emmanuelle Wargon assure ne pas avoir la réponse aujourd'hui. Réponse qui déprendra du président de la République.

Jérémy Maccaud