BFMTV

Valls veut réformer la "police des polices"

Manuel Valls souhaite "harmoniser les pratiques" entre l'IGS et l'IGPN.

Manuel Valls souhaite "harmoniser les pratiques" entre l'IGS et l'IGPN. - -

Dans un entretien au "Monde", le ministre de l'Intérieur annonce de profondes restructurations des services chargés de contrôler l'action des policiers.

Un nouveau chantier est sur la table de Manuel Valls : celui de la réforme des services de police des polices. Les deux entités chargées de contrôler l'action des policiers sont concernées : l'Inspection générale des services (IGS) et l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).

"Réforme administrative et politique ambitieuse"

Dans un entretien au Monde, daté de mardi, Manuel Valls explique notamment qu'il souhaite "harmoniser les pratiques" entre les deux services de contrôle. "L'IGS doit devenir une composante à part entière de l'IGPN", insiste-t-il.

"Celle-ci dispose déjà de trois délégations régionales, dans le sud, le sud-est et le sud-ouest de la France. D'autres devraient être créées dans l'ouest, le nord et l'est". Et Manuels Valls de préciser que "l'IGS doit retrouver toute sa place au sein de l'IGPN". Pour le locataire de la place Beauvau, il s'agit d'une "réforme administrative et politique ambitieuse".

Nouveau patron pour l'IGS

Le ministre de l'Intérieur exige également le départ de Claude Bard, le patron de l'IGS, éclaboussé dans le cadre de l'affaire des "fadettes" du Monde. "Après cela (l'affaire des "fadettes"), l'IGS a absolument besoin de repartir sur de nouvelles bases", estime Manuel Valls. "Il y a eu des dysfonctionnements, même si je n'oublie pas que c'est le prédécesseur de Claude Bard à l'IGS qui a géré l'enquête en 2007. Dans la mesure où je veux réformer le système, il faut un nouveau responsable de l'IGS. Le nom du successeur de Claude Bard devrait m'être proposé dans les heures qui viennent", a indiqué Manuel Valls.

Selon Le Monde, Claude Bard devrait être remplacé par Philippe Caron, qui est l'actuel numéro deux de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne.