BFMTV

Valls défend une politique antiterroriste sur "deux piliers", sécuritaire et social

Le Premier ministre Manuel Valls à l'Elysée le 27 juillet 2016.

Le Premier ministre Manuel Valls à l'Elysée le 27 juillet 2016. - Bertrand Guay - AFP

Le Premier ministre a réagi dans un texte à paraître vendredi dans Libération à une tribune de l'écrivain Edouard Louis et du sociologue et philosophe Geoffroy de Lagasnerie publiée dans le même journal.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a dénoncé jeudi la critique faite par deux intellectuels de gauche de son traitement selon eux seulement sécuritaire de la lutte antiterroriste, les accusant de défendre le "déterminisme" d'un terrorisme qui serait lié à la misère ou la relégation sociale.

"Oui, nous faisons tout contre le terrorisme"

Dans une tribune à paraître vendredi dans Libération, le chef du gouvernement répond longuement et point par point à une tribune rédigée par le jeune écrivain Edouard Louis et le sociologue et philosophe Geoffroy de Lagasnerie, intitulée "Manuel Valls, vous n'avez rien fait contre le terrorisme" et publiée jeudi dans ce même quotidien.

"Deux intellectuels de gauche, dans un journal de gauche, méritent une réponse claire, d'un Premier ministre de gauche", commence Manuel Valls, accusant les deux auteurs de souffrir d'une "cécité - sans doute très confortable - mais qui est selon moi une faute".

"Oui, nous faisons tout contre le terrorisme", insiste Manuel Valls, reprenant la parole sur ce sujet sur lequel il est régulièrement interpellé à gauche en assurant que "les deux piliers" sécuritaire et social étaient à l'oeuvre "depuis plus de quatre ans".

E. M. avec AFP