BFMTV

Les rassemblements de plus de 10 personnes autorisés dans les lieux privés, l'Intérieur appelle au "civisme"

Contrairement à ce qu'avait affirmé Edouard Philippe dans un premier temps, les rassemblements de plus de 10 personnes ne sont prohibés que dans l'espace public. Bien que déconseillés au risque de propager le coronavirus, ces derniers sont donc possibles dans les lieux privés.

Le ministère de l'Intérieur a confirmé, ce mercredi soir, que l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes ne concernait que l'espace public. Par conséquent, ce type de rassemblement est autorisé dans le cadre privé. Le ministre en appelle toutefois au civisme et à la responsabilité des Français, et déconseille les rassemblements massifs dans de petites surfaces.

Lors de la présentation de son plan de déconfinement le 28 avril dernier, le Premier ministre avait déclaré que "les rassemblements de plus de 10 personnes organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés" seraient interdits dans le cadre de la première phase de déconfinement.

Or dans les décrets sur l’état d’urgence sanitaires publiés lundi 11 mai, il est indiqué que cette interdiction ne concerne que les lieux publics. Entre temps, le Conseil constitutionnel a en fait été consulté par l'exécutif. Sa décision, rendue publique lundi, préconise de n'appliquer cette mesure qu'à l'espace public: "Les mesures relatives aux établissements recevant du public et aux lieux de réunion […] ne s'étendent pas aux locaux à usage d'habitation".

Jeanne Bulant