BFMTV

Alain Vidalies: "Il n'y a pas de problème de stock" de carburant mais de "logistique"

Le secrétaire d'Etat en charge des Transports, Alain Vidalies, a assuré lundi soir sur BFMTV que le gouvernement allait débloquer les dépôts de carburant pour faire face aux problèmes d'approvisionnement des stations-service dans plusieurs régions de France.

"Nous l'avons fait en Auvergne et dans le Nord", a-t-il déclaré. Le secrétaire d'Etat a aussi indiqué avoir pris un arrêté pour permettre aux chauffeurs de pouvoir travailler le week-end et d'augmenter le temps de travail. "Le seul problème que nous avons aujourd'hui, c'est un problème d'accès au stock. Il n'y a pas de problème de stock, donc il ne peut pas y avoir des questions de pénurie. Il y a un problème de logistique et de camions", a-t-il martelé.

La situation de pénurie s'applique lorsque le stock manque. Les stocks existent mais ce sont les conditions dans lesquelles on peut alimenter les stations qui posent problème. Selon Alain Vidalies, il n'y a pas de dégradation par rapport à dimanche. Il y a autour de 20% de stations-service fermées ou en grande difficulté. Mais par rapport au week-end dernier, le problème a géographiquement évolué.

Les premières difficultés étaient concentrées dans le Nord et l'Ouest avec notamment la Normandie et la Bretagne. "La situation était grave, elle s'est un peu améliorée", avance le secrétaire d'Etat. "Par contre dans des régions, subitement on voit apparaître des stations en difficulté alors qu'elles n'étaient absolument pas concernées. Par exemple, hier il n'y avait pas de stations fermées, maintenant, il y en a 13% dans le Sud-Ouest", a-t-il déploré.

E. M.