BFMTV

Gilets jaunes: Glucksmann juge "insupportable et inadmissible" les "Suicidez-vous" lancés aux policiers

Invité de BFM Politique, le candidat et tête de liste de Place publique aux Européennes a condamné "avec la plus grande fermeté" les attaques verbales faites aux forces de l'ordre par certains manifestants lors de la 23e mobilisation des gilets jaunes.

"Suicidez-vous, suicidez-vous, suicidez-vous", ont pu entendre certains policiers présents place de la République samedi, à Paris, lors de la 23e journée de mobilisation des gilets jaunes.

Alors que de nombreux politiques ont d'ores et déjà réagi à ces propos tenus par plusieurs manifestants, Raphaël Glucksmann a lui aussi condamné "avec la plus grande fermeté" ces chants.

"C’est insupportable, c’est inadmissible. Quand, en plus, on sait qu’il y a près de 30 policiers qui se sont suicidés depuis le début de l’année et qu’il y a trois jours encore une capitaine mère de famille s’est donné la mort sur son lieu de travail, bien-sûr c’est indéfendable, c’est insupportable et c’est immonde de dire ça et de chanter ça", a-t-il déclaré sur notre antenne lors de l'émission BFM Politique.

Une vision "socialement et fiscalement juste" pour sortir de la crise

La tête de liste de Place publique aux prochaines élections européennes a également souligné le fait que les Français sont selon lui "à bout de nerfs", avant de pointer du doigt la responsabilité d'Emmanuel Macron dans cette crise des gilets jaunes, qui dure depuis maintenant cinq mois.

"À quel niveau de haine et de colère en sommes-nous arrivés dans ce pays?, a-t-il questionné en réaction aux images tournées sur la place de la République. On a un président qui a été élu pour réconcilier les Français, ce sont ses mots. La seule manière de sortir (de la crise, NDLR), ce sera une vision politique, une vison socialement juste, fiscalement juste de la France", a conclu Raphaël Glucksmann.
Juliette Mitoyen