BFMTV

Gilets jaunes: Castaner salut le "sang froid" des forces de l'ordre

Christophe Castaner à l'Elysée le 19 décembre 2018

Christophe Castaner à l'Elysée le 19 décembre 2018 - LUDOVIC MARIN / AFP

Le ministre de l'Intérieur s'est fendu d'un tweet pour saluer "le professionnalisme" et le "sang froid" des forces de l'ordre à l'issue de la nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes.

Christophe Castaner a constaté "un réel tassement de la mobilisation" pour la nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes samedi, qui selon le décompte du ministère de l'Intérieur, a rassemblé 38.600 manifestants dans toute la France.

"Je fais le constat d'un réel tassement de la mobilisation. Moins de 39.000 manifestants ont été recensés contre 66.000 samedi dernier, qui était déjà une journée en forte baisse", a estimé le ministre de l'Intérieur sur twitter. 

Selon Cristophe Castaner, "certains continuent à venir manifester, animés par la haine des institutions".

"Notre pays a besoin d'ordre"

Il a rendu hommage "au sang froid" des forces de l'ordre "agressées", "parce qu'elles représentent l'ordre, parce qu'elles représentent la République".

Des heurts entre forces de l'ordre et "gilets jaunes" sont survenus un peu partout en France, par exemple en Isère ou à la frontière espagnole mais aussi à Paris, où des motards de la compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) ont été violemment pris à partie par des manifestants

A cette occasion, l'un des fonctionnaires a sorti son arme de service mettant en joue des manifestants avant de la rengainer.

"À l'heure où nos compatriotes sont rassemblés pour les fêtes de fin d'année, notre pays a besoin d'ordre, de calme, de paix. J'en appelle à la responsabilité de chacun", a poursuivi Christophe Castaner.

Au total 220 manifestants ont été interpellés dans le pays, et 81 placés en garde à vue, a-t-on indiqué de source policière, en début de soirée.

C. P. avec AFP