BFMTV

Primes pour les profs: une mesure de "bon sens" mais "insuffisante" pour le FN

Marine Le Pen, présidente du Front national, le 6 décembre 2015.

Marine Le Pen, présidente du Front national, le 6 décembre 2015. - Denis Charlet - AFP

Le Front national a jugé ce lundi que la hausse de rémunérations pour les enseignants des écoles maternelles et élémentaires, annoncée par la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, était une mesure de "bon sens" mais "insuffisante".

Après François Bayrou qui fustigeait le "clientélisme" de François Hollande cherchant à récupérer le plus de voix possibles, à coups de cadeaux aux différentes catégories socio-professionnelles, c’est au tout du FN d’établir le même constat, ce lundi.

"Que cette mesure de revalorisation salariale procède d'une tentative, de la part du gouvernement, pour regagner un électorat largement perdu, ne retranche rien au fait qu'elle aille dans le bon sens", affirment le parti d'extrême droite ainsi que le Collectif Racine, un satellite du Rassemblement Bleu Marine qui rassemble des enseignants, dans un communiqué. "La profession enseignante, dans le primaire en particulier, est aujourd'hui profondément dévalorisée", estiment les co-signataires, pour qui ce "cadeau électoraliste (...) relève, de ce point de vue, de la justice sociale la plus élémentaire."

"Son insuffisance n'en reste pas moins manifeste, rapportée à ce qu'a d'essentiel l'école primaire, dont la revalorisation effective passera par une vraie augmentation salariale des maîtres (point d'indice), prise en compte dans le calcul des retraites", poursuivent-ils.

A.M avec AFP